Le Moniteur des Pharmacies n° 2646 du 14/10/2006
 

RECHERCHE

Actualité


Dépister un cancer du poumon encore à un stade précoce par une simple prise de sang semble être du domaine du possible. Ce sont des protéines à profil particulier sécrétées dans le sang par les cellules cancéreuses qui sont détectées. Cette signature protéique caractéristique d'une tumeur néoplasique pourrait être reconnue longtemps avant que la maladie ne soit symptomatique et même avant qu'elle ne soit visible sur un cliché radiographique. Le test sanguin est également capable de distinguer le cancer d'un emphysème pulmonaire. Enfin, un test fondé sur la même approche, capable de détecter précocement un cancer de l'ovaire, est en cours d'évaluation. Source : Associated Press, d'après le Congrès annuel de la Société européenne de médecine oncologique.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK