Le Moniteur des Pharmacies n° 2646 du 14/10/2006
 

Actualité

Enquête

Les GROG ne sont que la partie émergée des projets pilotés par la société Open ROME (réseaux d'observation des maladies et des épidémies). Pharmacovigilance et médicaments en voie de développement intéressent également le Dr Jean-Marie Cohen, gérant d'Open Rome. Interview.


« Le Moniteur » : Comparés aux médecins, les pharmaciens semblent avoir une place mineure dans un réseau tel que le GROG. Pourquoi vouloir en recruter davantage ? Jean-Marie Cohen : Parce que j'estime qu'au contraire ils jouent un rôle majeur au profit de la santé publique. A l'heure des déremboursements et de la réduction des arrêts de travail, ce rôle est voué à prendre de l'ampleur dans la mesure où les malades ne passeront plus obligatoirement par la case médecin. En ce qui concerne la grippe, on sait déjà que 10 à 20 % des patients ne s'adressent qu'aux pharmaciens. Les derniers sont sous-employés dans les systèmes d'alerte ! Ce sont également d'excellents baromètres sur la circulation des rumeurs. Et, en termes de pédagogie, je suis persuadé qu'un message divulgué ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK