Le Moniteur des Pharmacies n° 2646 du 14/10/2006
 

EN BREF

Actualité


Depuis 1997, le recours aux substituts nicotiniques est autorisé chez la femme enceinte en cas d'échec du sevrage par des méthodes non pharmacologiques. Une étude datant de 2006 a jeté un vent de suspicion sur cette indication, arguant d'une possible augmentation du risque malformatif lors de l'utilisation de ces substituts au cours du premier trimestre de la grossesse. En réalité, de nombreux biais ont été recensés dans cette étude, et l'Afssaps souligne que les conclusions alarmistes qui s'en dégagent appellent de nombreuses réserves. Aucune modification des RCP n'est de fait nécessaire, et les substituts nicotiniques peuvent être conseillés chez la femme enceinte le cas échéant.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !