Le Moniteur des Pharmacies n° 2620 du 18/03/2006
 

POINT DE VENTE

Entreprise

La polémique autour du THS et des phyto-oestrogènes s'est soldée par la surmédiatisation de la ménopause. Une occasion à saisir pour dédier aux femmes de plus de 50 ans un espace qui répond à leurs attentes. Marche à suivre.


Les femmes aux alentours de la cinquantaine sont très réceptives aux messages de prévention santé et ont besoin d'être rassurées à propos de leur prise en charge. De plus, cette génération de babyboomers dispose d'un pouvoir d'achat élevé », assure Christine Caminade (Christine Caminade Conseil). Autant de raisons qui justifient l'exposition des produits pour les « quinquas » et les troubles du climatère. 1.Ne pas s'en tenir aux phyto-oestrogènes. Si les ventes d'isoflavones de soja ont connu leur heure de gloire, elles se heurtent aujourd'hui aux conclusions peu rassurantes du rapport de l'AFSSA (1) paru l'année dernière. Conséquence, le marché des compléments alimentaires pour la ménopause affiche une baisse en valeur de 14,1 % (source IMS Health, cumul annuel mobile à novembre 2005). Mais ce segment reste cependant important (en ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !