Le Moniteur des Pharmacies n° 2618 du 04/03/2006
 

RÉGIONS

Actualité


Le président du CROP, Jean-Jacques Des Moutis, avait requis une très grande sévérité et l'exclusion des circonstances atténuantes. Mme C., 38 ans, installée à Plaisir (78) depuis début 2001, a en effet reconnu avoir pratiqué des dépassements tarifaires, des falsifications d'ordonnances avec rajouts de produits, modifications de posologies et renouvellements non prescrits. Son officine servait les résidents d'une maison de retraite médicalisée dépendante de l'hôpital de Plaisir. Entre avances de produits et médicaments, utilisation de la carte Vitale des patients, Mme C. jonglait avec les ordonnances fournies, les falsifiant et les complétant de quelques lignes, notamment de compléments alimentaires. C'était facile. Et cela dura plus de deux ans. Pour se défendre, la pharmacienne fait état d'une dépression personnelle et d'une incapacité à être titulaire : « Je n'en avais pas ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !