Le Moniteur des Pharmacies n° 2603 du 12/11/2005
 

NEGOCIATIONS

Actualité

L'événement

Les syndicats tentent de convaincre le ministère que la mobilisation de toute la profession sur le générique apportera les économies qu'il souhaitait via les TFR. L'instauration d'objectifs individuels permettrait en effet d'éviter des TFR généralisés. Sous réserve d'un accord écrit.


Pas de TFR généralisé à 24 mois. La mesure a été actée. Mais c'est désormais contre l'instauration de TFR « hauts » que se sont battus les syndicats lors de trois réunions de négociations sur le sujet les 3, 7 et 9 novembre. En effet, toute sémantique mise à part, instaurer un TFR quand un groupe plafonne, en vitesse de croisière, à un certain taux, c'est aussi une généralisation des TFR ! « Nous acceptons le cas échéant des TFR balais sur des groupes n'ayant pas dépassé 50 %, explique Claude Japhet, président de l'UNPF. Reste un no man's land de groupes stagnant entre 50 et 60 %. » La FSPF avait elle demandé suite à son AG extraordinaire, « le retrait de toute référence aux tarifs forfaitaires de responsabilité ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Etes-vous surpris par l’alignement des prix de certains princeps sur ceux de leurs génériques ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK