Le Moniteur des Pharmacies n° 2603 du 12/11/2005
 

Actualité

Enquête


C'est en juillet 2004 que Sophie Corbisé, 30 ans, a pris possession de la Pharmacie centrale. Jusque-là, elle exerçait dans la station balnéaire de Fort-Mahon, dans la Somme, en tant que salariée. « C'est là que j'ai appris le métier, explique-t-elle. La fac, c'est franchement théorique. Au comptoir, j'étais bien entourée et très conseillée. J'y ai fait un peu de tout, le titulaire m'a ouvert à la gestion, à l'administration... J'ai toujours été motivée par le fait de posséder ma propre affaire. Je savais que j'aurais davantage de travail, que je devrais m'investir personnellement et ne pas me reposer sur mes lauriers. Pour autant, je n'ai rien changé à ma vie, j'ai gardé les mêmes activités, j'ai seulement déménagé à Wervicq ! » En reprenant cette officine, Sophie Corbisé savait aussi ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La mise en place des nouvelles règles du « non substituable » pour les génériques est-elle difficile ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK