Le Moniteur des Pharmacies n° 2603 du 12/11/2005
 

SOCIAL

Entreprise

Les troubles qui secouent la banlieue n'épargnent pas les pharmacies. Feu, casse, explosions, inondations... pour faire face aux sinistres, il existe une solution peu connue, la commission d'entraide.


Proposer un prêt rapidement pour répondre aux besoins urgents, c'est l'objectif de la Commission d'entraide. Les sommes mobilisées varient entre 7 000 et 30 000 euros. « La Commission n'a pas vocation à se substituer aux assurances mais plutôt à venir en aide à l'officine, afin qu'elle puisse redémarrer au plus vite son activité », explique Jean-Luc Audhoui, trésorier du Conseil national et président de droit de la Commission d'entraide. L'officine de Jean Gailhac, la plus touchée par l'explosion de l'usine AZF en 2001, a reçu 15 000 euros deux mois seulement après le sinistre. « Le déblocage des fonds est arrivé au moment d'honorer les factures de travaux de rénovation. » Autre exemple, celui de Pierre Raynal, dont l'officine gardoise a été inondée en 2002, entraînant une fermeture de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !