Le Moniteur des Pharmacies n° 2538 du 29/05/2004
 

EN BREF

Actualité


Au lendemain de sa rencontre avec Philippe Douste-Blazy, Jean-Pierre Davant, président de la Mutualité française (qui contribue pour 40 % au remboursement de la médecine de ville), n'a pas caché l'insuffisance des propositions gouvernementales ni sa volonté de faire pression sur le Gouvernement, même si « un certain nombre de mesures ressemblent à nos propositions ». « Notre système de soins est mal piloté, perd en qualité, a peu d'efficience et est économiquement dans le fossé... », dénonce-t-il. Il condamne la mise en place de la « taxe » d'un euro par feuille de soins, lui préférant une hausse de la CSG « pour tous ». Le dossier médical informatisé partagé a en revanche les faveurs de la Mutualité qui plaide pour une réelle évaluation des soins et du SMR ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La fermeture des commerces non essentiels a-t-elle des conséquences sur votre propre activité économique ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK