Le Moniteur des Pharmacies n° 2510 du 15/11/2003
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Plus d'une Française sur cinq a abandonné son THS (1) depuis la publication de l'étude « Women's health initiative » (WHI) qui a confirmé notamment l'augmentation des cancers du sein et surtout dévoilé celle du risque cardiovasculaire sous THS. Plus inquiétant pour les gynécologues, près d'un quart des femmes ayant arrêté leur traitement les consultent moins souvent, d'où une diminution des dépistages. Les résultats de l'enquête seront détaillés lors des 24e Journées de l'Association française pour l'étude de la ménopause (AFEM). Ces journées (27 au 29 novembre, Paris) seront également l'occasion d'évoquer à nouveau les résultats assez controversés des études récentes sur le THS. L'AFEM propose d'en débattre avec les patientes au cours d'une table ronde (2). La ménopause concerne plus de 10 millions de Françaises qui s'interrogent sur la durée ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !