Le Moniteur des Pharmacies n° 2510 du 15/11/2003
 

Actualité

Enquête

La double dispensation résistera-t-elle au futur décret régissant la sortie de la réserve hospitalière ? Pas si sûr, d'autant qu'une majorité de pharmaciens hospitaliers n'y est plus favorable.


Si les syndicats hospitaliers s'accordent sur le principe d'une rémunération à l'acte lors d'une rétrocession hospitalière, leurs points de vue divergent quant à l'intérêt de la dispensation aux patients ambulatoires. Ainsi le Synprefh se prononce contre le principe de la double dispensation, actuellement accordée aux antirétroviraux et aux antihépatite. Depuis le 5 mai dernier, le syndicat a d'ailleurs demandé à ses adhérents de ne plus dispenser à l'hôpital les ordonnances qui comportent des médicaments disponibles en ville. « Les moyens alloués aux pharmacies à usage intérieur sont insuffisants en termes de personnel, de locaux et d'équipements, alors que nos collègues officinaux offrent une dispensation de qualité et de proximité », explique Armelle Develay, présidente du Synprefh. Pour elle, les officinaux sauront gérer les médicaments venus de l'hôpital. « Au lieu ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !