Le Moniteur des Pharmacies n° 2500 du 06/09/2003
 

RÉGIONS

Actualité


Traduits devant la chambre de discipline du conseil régional de l'Ordre du Languedoc-Roussillon pour « sollicitation de clientèle et publicité » (voir Le Moniteur des pharmacies n° 2495), les deux plus « gros » officinaux nîmois ont été relaxés. En novembre dernier, René Bramont et Christian Gerbaud avaient été cités dans un hebdomadaire local au fil d'un article titré « Nîmes, la guerre des pharmacies fait baisser les prix ». Le premier y expliquait que « les marges étaient telles qu'elles permettaient de pratiquer des prix nettement plus bas » à l'époque où « nous avons initié une politique du juste prix sur la parapharmacie ». Le second y avançait notamment que « Nîmes est devenu l'Andorre de la parapharmacie : les gens viennent chez nous depuis Arles, Avignon et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Souhaitez-vous pratiquer les TROD-Covid-19 à l’officine ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK