Le Moniteur des Pharmacies n° 2457 du 21/09/2002
 

PROFESSION

Actualité

Une officine française gagne un procès face au Syndicat de la parapharmacie grâce à la récente directive européenne.


Avant même sa publication, la directive européenne sur les compléments alimentaires a permis à un pharmacien de gagner un procès contre le Syndicat professionnel de la parapharmacie. Le syndicat en question avait assigné en juin 1999 un pharmacien parisien en justice pour avoir vendu OEnobiol solaire, Nature's Plus vitamine C, Acérola plus 500, Azinc effervescent, Magnésium B1, B2 et B6, estimant que les pharmaciens n'étaient pas autorisés à les vendre ! Le syndicat réclamait le retrait de ces produits à la vente ainsi que des dommages et intérêts. Résultat : le 17 juillet dernier, le syndicat a été débouté. Le tribunal de commerce de Paris a d'abord estimé qu'il ne pouvait condamner le pharmacien pour avoir vendu des produits « connus sous le nom de compléments alimentaires alors qu'il n'est ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !