Le Moniteur des Pharmacies n° 2419 du 10/11/2001
 

Actualité

Enquête


La substitution est interdite sans accord préalable du médecin, mais, d'après la chaîne étatique Apoteket AB*, cet accord est désormais la règle entre médecins et pharmaciens d'un même secteur. C'est cependant le patient qui incite le pharmacien à substituer, car il existe dans ce pays un système de prix de référence. Si le patient se voit délivrer un produit dont le prix excède le montant référentiel, il devra prendre la différence à sa charge. Cela conduit, d'après Apoteket AB, de plus en plus les patients à vérifier le prix des médicaments. Cette attitude s'opère cependant davantage en faveur des médicaments importés, moins chers, que des génériques eux-mêmes. En effet, leur prix n'est en moyenne inférieur que de 10 % à celui des produits originaux. Le prix relativement élevé des génériques ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !