Le Moniteur des Pharmacies n° 2419 du 10/11/2001
 

Actualité


Les laboratoires Sciencex, se sont plaints auprès de Pierre-Jean Lancry, directeur délégué aux risques de la CNAMTS, de la pratique de certains pharmaciens concernant le Dio 600 mg, qui lui substitueraient des spécialités plus chères. Pierre-Jean Lancry a rappelé dans un courrier adressé au président de l'UNPF que cette pratique, si elle était confirmée,« peut s'annoncer comme une violation de l'article L. 162.16 du Code de la Sécurité sociale et de l'arrêté du 11 juin 1999 relatif à la neutralité financière de l'exercice du droit de substitution au sein d'un même groupe générique ».

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !