Le Moniteur des Pharmacies n° 2419 du 10/11/2001
 

Actualité

Enquête


La substitution par le pharmacien est interdite en Irlande. C'est donc sur le médecin que le gouvernement compte pour maîtriser les dépenses de médicaments en prescrivant notamment des génériques. Pour les inciter à réduire les dépenses des patients exonérés de ticket modérateur (40 % des assurés), les médecins se voient octroyer la moitié des économies réalisées sur le budget de dépenses fixé à l'avance et peut consacrer cette somme à l'aménagement de son cabinet (ce qui représente une plus-value en cas de vente, un placement pour sa retraite en quelque sorte...), ou bien disposer de cette somme s'ils s'engagent à diminuer de 5 % les dépenses de médicaments. La seconde solution est la plus prisée par les médecins irlandais. Il est à noter que l'attention des étudiants en médecine est fortement ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !