Le Moniteur des Pharmacies n° 2419 du 10/11/2001
 

Actualité

Enquête


Au milieu des années 90, la substitution a été autorisée en Finlande. Le médecin devait apposer la lettre « G » s'il autorisait la substitution, ce qui au cours du temps est devenu une exception. Le peu de succès de cette mesure a conduit à sa suppression à la fin de la dernière décennie ! Le médecin prescripteur peut cependant faire figurer la DCI sur l'ordonnance, auquel cas le pharmacien devra délivrer le produit le moins cher de la classe de médicaments. Entre-temps, la Finlande tente de limiter l'explosion des dépenses de médicaments par l'importation parallèle de médicaments. Les pharmaciens ont d'ailleurs l'obligation de délivrer des médicaments importés s'ils sont moins chers que les produits finnois prescrits. Mais pour le moment, le taux de médicaments importés reste sous le seuil des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !