Le Moniteur des Pharmacies n° 2419 du 10/11/2001
 

FOCUS

Actualité

La Journée de l'insuffisance rénale chronique a permis la reconnaissance d'un véritable problème de santé publique qui touche 2 millions de Français. Ce chiffre en constante augmentation explique le recours de plus en plus fréquent aux techniques de dialyse... Faute d'une prévention adaptée.


Une hémodialyse en centre coûte 400 000 francs par an et par personne. BRUNO LE HIR DE FALLOIS Une prise en charge précoce d'un patient souffrant d'insuffisance rénale précoce suppose le libre choix de celui-ci entre les deux techniques de dialyse : l'hémodialyse et la dialyse péritonéale (DP). L'hémodialyse épure le sang du malade via un circuit extracorporel avec un appareil faisant office de filtre (le dialyseur). Chaque séance dure trois à cinq heures et doit être répétée trois fois par semaine. Elle se réalise dans des centres - actuellement saturés - répartis sur l'ensemble du territoire, selon « des quotas aujourd'hui dépassés », s'est insurgé Bernard Kouchner à l'occasion de la dernière Journée nationale de l'insuffisance rénale organisée le 23 sepembre dernier. Une hémodialyse en centre coûte 400 000 francs par an ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !