Le Moniteur des Pharmacies n° 2419 du 10/11/2001
 

Actualité

Enquête


PHILIPPE LESAGE Depuis 97, le pharmacien est obligé de substituer si le médecin ne l'a pas explicitement interdit. Il a cependant une petite marge de manoeuvre. Si la différence de prix entre le générique et le produit original ne dépasse pas 0,67 Euro(s) (5 couronnes) ou si le prix du médicament prescrit est inférieur à 13,43 Euro(s), il n'est pas obligé de substituer. Il en est de même si le générique n'est que 5 % moins cher pour un produit compris entre 13,43 et 53,72 Euro(s) ou encore 20 % moins cher au-dessus de 53,72 Euro(s). Le patient peut s'opposer à la substitution mais doit alors payer la différence ; l'assurance maladie basant son remboursement sur le montant du générique le moins cher. Helle Scheibel, porte-parole de l'ordre des pharmaciens, constate ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !