Le Moniteur des Pharmacies n° 2419 du 10/11/2001
 

Entreprise

Les pharmaciens ont parfois des scrupules à agir rapidement et efficacement contre les clients mauvais payeurs. Avant d'en arriver à une phase contentieuse, voici quelques conseils simples et amiables pour recouvrer ses créances.


NASCIMENTO/REA Malgré les mesures de prévention des risques que l'on peut prendre, chaque pharmacie connaît son lot d'impayés. « Les impayés fonctionnent comme une spirale infernale, observe Yves Estrade, expert-comptable à Lapouyade (33): ils peuvent parfois atteindre 20 000 francs par officine. Plus la dette augmente et moins le client fréquente l'officine. 80 % des impayés sont régularisés quand ils sont réclamés tôt, il ne faut donc jamais laisser traîner une somme non réglée, même minime, pour éviter de tomber dans un engrenage sans fin. D'où l'importance de sensibiliser le personnel car le titulaire n'est pas toujours en permanence au comptoir. » Installé dans le VIIIe arrondissement de Paris, Henri Sebagh n'a pas trop à se plaindre : « La clientèle est essentiellement de passage, ce qui limite les crédits en souffrance ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !