Le Moniteur des Pharmacies n° 2419 du 10/11/2001
 

Actualité

Enquête


De 0,92 % en 1996, la part des génériques est passée à 1,83 % l'an dernier pour atteindre les 4 % actuellement. Cette part insignifiante est en partie imputable aux conditions restrictives auxquelles est soumise l'autorisation de mise sur le marché des génériques ainsi que la part importante des préparations magistrales dans les prescriptions. « Mais avec l'arrivée imminente des statines, on s'oriente vers les 10 % à la mi-2002 », prédit Bernard Bailleux, vice-président de l'Association pharmaceutique belge. De son côté, le gouvernement vient de donner un gros coup de pouce aux génériques en instituant le remboursement de référence depuis le 1er juin 2001, avec campagne grand public à la clé. L'INAMI, l'équivalent de notre Sécurité sociale, ne prenant plus comme base de remboursement le princeps, mais son générique, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !