Le Moniteur des Pharmacies n° 2419 du 10/11/2001
 

Actualité

Enquête


VISAVU Face à la forte augmentation des dépenses de médicaments (11 % cette année), Ulla Schmidt, ministre fédéral de la Santé, ne connaît qu'un seul remède : les génériques. Ils représentaient, en 2000, 49 % des prescriptions et 30,7 % du CA des médicaments remboursés. Selon le ministère, une prescription systématique permettrait d'économiser entre 250 et 500 millions d'euros par an. Pour cela, il faut systématiser le recours au « aut-idem », une case prévue depuis longue date sur les ordonnances. En la cochant, le médecin autorise le pharmacien à substituer (par des génériques se situant dans les deux tiers inférieurs de la liste des prix). Mais cette possibilité reste théorique car les médecins ne le font quasiment jamais. Le pharmacien peut toutefois substituer exceptionnellement dans des situations d'urgence pendant les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !