Le Moniteur des Pharmacies n° 2413 du 29/09/2001
 

Cahier formation continue


Les troubles du rythme sont dus à des anomalies de la génération ou de la conduction de l'activité électrique dans le myocarde. Elles peuvent siéger à l'étage auriculaire (noeud sinusal, oreillettes), à la jonction auriculoventriculaire ou à l'étage ventriculaire (système His-Purkinje, ventricules). Les palpitations sont le signe clinique le plus évident, écartant tout autre diagnostic. Toute pathologie cardiaque peut se compliquer d'un trouble du rythme qui n'est pas systématiquement grave. Les troubles supraventriculaires Ils englobent la tachycardie sinusale, l'extrasystole auriculaire, la fibrillation auriculaire et la tachycardie jonctionnelle. La tachycardie sinusale Les tachycardies sont une accélération du rythme cardiaque au-dessus de 100 battements/minute. Elles peuvent être permanentes ou intermittentes (il s'agit alors d'accès de crise de tachycardie, ou tachycardie paroxystique). Le patient peut ne rien percevoir d'anormal, ou se plaindre simplement de palpitations. Il perçoit alors ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !