• fiche (texte) :

    À SAVOIR

    La transpiration est due à la production de sueur par les glandes sudorales eccrines. Elle est éliminée à la surface de la peau par les canaux sudoripares. L’hyperhidrose est une sudation anormalement abondante des aisselles, des paumes des mains et des plantes des pieds. Elle survient essentiellement chez l’adolescent et l’adulte jeune et peut entraîner une gêne fonctionnelle importante.

    À quoi sert la sueur ?
    La sueur a trois fonctions essentielles : éliminer certains déchets de l’organisme, protéger la peau du dessèchement et assurer la thermorégulation (adaptation à la chaleur). Sa production est sous l’influence de la température externe, des émotions et du stress. Certaines pathologies freinent la production de sueur (anhidrose) : diabète, psoriasis, troubles thyroïdiens…

    Les désagréments d‘une transpiration excessive
    La bromhidrose est l’odeur désagréable résultant de la dégradation enzymatique de la sueur par la flore saprophyte cutanée. La transpiration abondante favorise de plus le développement de germes et de mycoses dus à la macération : pied d’athlète, candidoses interdigitales.

    QUEL TRAITEMENT PROPOSER

    Les limites du conseil
    L‘anhidrose (absence de transpiration) doit entraîner une consultation médicale pour en déterminer l‘origine.

    Les antiperspirants limitent la transpiration
    À base de sels d’aluminium, ils diminuent provisoirement la sudation en obstruant ou en réduisant le diamètre des canaux sudoripares par interaction avec les fibres de kératine. Ils peuvent être destinés aux aisselles (Etiaxil aisselles, Rogé Cavaillès déo soin traitement intensif, Kéops bille Roc, Vichy antitranspirant efficacité 7 jours…) ou aux pieds (Dry Foot anti-perspirant, Akiléine soins verts crème antitranspirante…).
    La pierre d’alun peut également être utilisée : composée de sulfate d’aluminium et de potassium, elle libère des oxydes et hydroxydes d’aluminium au contact de l’eau. Elle doit être humidifiée avant d’être appliquée sur la peau.

    Les déodorants contre les odeurs désagréables
    Les déodorants inhibent la prolifération bactérienne locale responsable de la dégradation de la sueur et adsorbent les produits de dégradation malodorants. Ils sont souvent associés à un antiperspirant.

    Les sels d‘aluminium
    L’aluminium des déodorants a été soupçonné de provoquer des cancers du sein. Les données actuelles sont rassurantes. Des études complémentaires de pénétration cutanée sont en cours. La pierre d’alun naturelle (Potasssium alun) ne présenterait pas un tel risque.
    Il existe des produits sans aluminium : ils sont déodorants mais très faiblement antiperspirants (Soin déodorant régulateur bille Avène, Créaline déo fraîcheur roll’on, Déo-Soin dermato Rogé Cavaillès, Déodorant physiologique La Roche-Posay…). Dans son rapport d’octobre 2011, l’AFSSAPS préconise une concentration maximale de 0,6 % en aluminium et déconseille d’utiliser des déodorants à base de sels d’aluminium après rasage et en cas de lésion cutanée.

    QUELS CONSEILS DONNER

    Application sur peau bien sèche
    Les antiperspirants à base de sels d’aluminium doivent s’appliquer sur une peau saine et sèche pour éviter les phénomènes d’irritation. Ils entraînent parfois un dessèchement excessif de la peau qui nécessite d’espacer les applications.

    Hygiène des pieds
    Pour éviter la macération due à une transpiration abondante et le risque de mycose, pratiquer des bains de pieds 1 ou 2 fois par jour à l’eau tiède, avec un savon (Dermalibour + gel moussant…). Bien sécher les espaces interdigitaux. Éviter le port continu de chaussures fermées du type tennis, occlusives, favorisant la macération. Préférer les chaussettes en coton, éviter le synthétique.

    Sans oublier les chaussures !
    Des semelles déodorantes (Akiléïne) peuvent être glissées dans les chaussures. Talquer ou vaporiser l’intérieur des chaussettes et chaussures à l’aide d’un spray ou d’une poudre anti-fongique et antibactérienne (Akiléïne soins verts spray antiseptique chaussures…).

  • theme (Thème) : Dermatologie
  • date_maj (Date de mise à jour) : 2017-06-01
  • lien_fiche_conseil (Lien vers fiche conseil) : Transpiration
  • Calage (description) :

Allez-vous profiter de la possibilité offerte aux pharmaciens d’un dépistage gratuit du Covid-19 ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK