• fiche (texte) :

    À SAVOIR

    La toux grasse, productive, est une toux utile dont le but est d’expulser à la fois les corps étrangers pénétrant au niveau des voies respiratoires et le mucus produit par les bronches en cas d’hypersécrétion.

    Le mucus a un rôle utile
    Le mucus est sécrété par les cellules de l’épithélium de la muqueuse bronchique et est éliminé par les mouvements des cellules ciliées. Son rôle est de piéger les bactéries et poussières inhalées pour les supprimer. Son degré de viscosité est important pour permettre une bonne élimination.

    QUEL TRAITEMENT PROPOSER

    Les limites du conseil
    Certaines caractéristiques de l’expectoration doivent orienter vers une consultation médicale pour éliminer une pathologie grave :

    • expectoration purulente depuis plus de 48 heures : risque d’infection bactérienne ;
    • expectoration aérée, mousseuse : risque d’œdème pulmonaire ;
    • expectoration sanglante : risque de pneumonie à pneumocoque, tuberculose, cancer du poumon ;
    • expectoration accompagnée de dyspnée : risque d’emphysème, d’asthme.

    Les toux grasses chroniques à prédominance matinale sont souvent dues à une BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) liée au tabagisme ; la consultation médicale est indispensable pour éliminer la possibilité d’un cancer des bronches et mettre en place un traitement adapté.

    Faciliter l‘expectoration
    Pour faciliter l’expectoration, la viscosité du mucus peut être diminuée par des agents flui-difiants (mucolytiques) ou hydratants.

    • Les mucolytiques : ils agissent en coupant les ponts disulfure des glycoprotéines du mucus, ce qui diminue la viscosité des sécrétions et facilite leur élimination. On trouve essentiellement la N-acétylcystéine (Mucomyst, Fluimucil, Mucodrill…) et la carbocistéine (Broncoclar sirop, Rhinathiol expectorant, Bronchokod sachets-doses…). La prudence est recommandée chez les sujets incapables d’évacuer le mucus (risque d’inondation broncho-alvéolaire), et en cas d’ulcère de l’estomac. Ils doivent être administrés au cours des repas pour éviter les gastralgies, et de préférence 4 heures avant le coucher pour éviter de favoriser la toux nocturne. Les mucolytiques sont contre-indiqués chez l’enfant de moins de 2 ans.
    • Les agents hydratants du mucus : l’ambroxol (Muxol, Surbronc, Vicks expectorant…) stimule la sécrétion bronchique et augmente l’activité ciliaire des bronches. Guaïfénésine, terpine, benzoate de sodium, eucalyptol, camphre, benjoin, tolu sont des agents hydratants du mucus qui entrent dans la composition de nombreux sirops (Terpine Gonnon, Euphonyll expectorant, Vicks expectorant miel, Passédyl enfants et nourrissons…). Ils agissent par stimulation directe ou par l’intermédiaire de l’innervation vagale, entraînant une augmentation de la phase aqueuse du mucus. Les inhalations jouent également un rôle bénéfique dans l’hydratation du mucus. La guaïfénésine et le camphre sont contre-indiqués chez l’enfant de moins de 30 mois (risque de convulsions).
    • Le traitement homéopathique : Prendre 3 granules de Coccus cacti 5 CH et Ipeca 5 CH, en alternant toutes les heures, puis espacer suivant amélioration.

    QUELS CONSEILS DONNER

    Une évidence : supprimer le tabac !
    Le tabac et la fumée de tabac sont fortement irritants pour les bronches. Supprimer le tabac et les atmosphères enfumées est le premier geste à faire en cas de toux.

    Attention aux associations
    Ne jamais associer un mucolytique et un antitussif. C’est une association illogique.

    Humidifier l‘atmosphère
    Un humidificateur (Ardes…), une simple casserole d’eau bouillante ou du linge mis à sécher dans la chambre à coucher permettent de maintenir un degré d’hygrométrie satisfaisant. Les glaires peuvent être expectorées plus facilement. Des boissons abondantes (tisanes, thé léger, jus de fruits…) sont également conseillées.

  • theme (Thème) : ORL (oto-rhino-laryngologie)
  • date_maj (Date de mise à jour) : 2017-06-01
  • lien_fiche_conseil (Lien vers fiche conseil) : Toux-grasse
  • Calage (description) :

Allez-vous profiter de la possibilité offerte aux pharmaciens d’un dépistage gratuit du Covid-19 ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK