• fiche (texte) :

    À SAVOIR

    Orgelet, chalazion et blépharite sont des pathologies inflammatoires des paupières, d’origine infectieuse, allergique ou parasitaire.

    L‘orgelet : furoncle d‘un cil
    L’orgelet, également appelé « compère-loriot », est un furoncle d’un cil, c’est-à-dire une in-fection souvent staphylococcique du follicule pileux d’un cil. La collection de pus située à la base du cil entraîne un gonflement du bord libre de la paupière, accompagné d’une gêne locale puis d’une douleur.

    Le chalazion : kyste d‘une glande lacrymale
    Le chalazion est un kyste formé aux dépens d’une glande de Meibomius (glande lacrymale située dans le cartilage, à distance du bord libre de la paupière). Il se présente comme un petit nodule inflammatoire sous-cutané assez ferme, situé sur le versant interne de la paupière, à distance du bord libre. La paupière est enflée et douloureuse si le kyste est infecté.

    La blépharite ciliaire : inflammation de la paupière
    La blépharite ciliaire est une inflammation du bord libre de la paupière d’origine infectieuse, parasitaire ou allergique. La paupière est rouge violacé et caractérisée par la présence de squames ou de manchons au niveau des cils. La blépharite est favorisée par un état sébor-rhéique chronique (dermatite séborrhéique, acné…).

    QUEL TRAITEMENT PROPOSER ?

    Les limites du traitement
    En cas de chirurgie récente de l’œil (moins de 3 mois), tout patient présentant une rougeur et/ou une douleur conjonctivale doit être adressé aux urgences ophtalmologiques dans les meilleurs délais. En dehors de ce cas, les pathologies d’apparition récente (moins de 48 heures) peuvent généralement être prises en charge à l’officine ; une consultation médicale est recom-mandée en l’absence d’amélioration rapide ou en cas de douleurs vives.

    Premiers gestes

    • Si le patient porte des lentilles, les retirer et ne pas les remettre avant la disparition totale des symptômes.
    • Toujours préférer les formes unidoses.
    • Quelle que soit la pathologie, nettoyer les paupières à l’aide de sérum physiologique ou de soluté pour lavage oculaire, de préférence en dosettes stériles (Dacryum, Dos’Optrex…).
    • Soigner un orgelet
      Ne pas pincer l’orgelet pour évacuer le pus, ce qui peut diffuser l’infection. Conseiller l’ablation à la pince à épiler du cil correspondant au follicule infecté puis l’application de com-presses stériles humides chaudes 2 à 4 fois par jour, ce qui favorise le drainage du pus et peut permettre l’évacuation spontanée de l’orgelet. Instiller un collyre antiseptique (Désomédine, Novoptine, Sédacollyre…) dans l’œil pour éviter la propagation de l’infection. L’infection étant contagieuse, bien se laver les mains avant et après les soins oculaires, ne pas toucher ou frotter l’œil, éviter le maquillage du bord libre de la paupière.
      En l’absence d’amélioration sous 48 heures, adresser au médecin qui prescrira une antibio-thérapie locale.

      Éliminer un chalazion
      Ne pas manipuler le chalazion. Conseiller l’application de compresses stériles humides chaudes 2 à 4 fois par jour pour favoriser l’ouverture du kyste et la libération des sécrétions, puis instiller un collyre antiseptique pour prévenir le risque d’infection (Désomédine, Novop-tine, Sédacollyre…). Un chalazion qui ne guérit pas en 4 ou 5 jours doit être montré à un médecin. Une cortico-thérapie locale ou un geste chirurgical d’incision et de curetage peuvent parfois s’avérer nécessaires.

      Traiter une blépharite
      Les squames sont éliminées à l’aide d’une compresse stérile imprégnée de gel nettoyant (Bléphagel gel stérile, Camolid compresses, Ilast gel nettoyant…). La forme gel permet de solubiliser les squames et sécrétions collées aux cils. Le patient sera ensuite adressé au médecin.

      QUELS CONSEILS DONNER ?

      Hygiène quotidienne pour éviter les récidives
      Orgelet, chalazion et blépharite sont des pathologies ayant tendance à récidiver. Conseiller une hygiène systématique quotidienne des paupières à l’aide de sérum physiologique stérile ou de soluté de nettoyage oculaire. En parallèle, conseiller l’instillation régulière de larmes artificielles ou de sérum physiologique.

      Pas de corticoïde sans avis médical
      Les corticoïdes ne doivent pas être utilisés sans avis médical. Ils peuvent faire flamber une infection et mettre en péril le pronostic visuel.

      Suspendre le port de lentilles de contact
      Ne pas remettre de lentilles de contact avant la disparition complète des symptômes.

    • theme (Thème) : Ophtalmologie
    • date_maj (Date de mise à jour) : 2017-06-01
    • lien_fiche_conseil (Lien vers fiche conseil) : Orgelet
    • Calage (description) :

Après la relance de la DGS, allez-vous lancer la sérialisation dans votre officine dans les prochaines semaines ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK