• fiche (texte) :

    À SAVOIR

    La sensation de jambes lourdes est un symptôme extrêmement fréquent, en particulier chez la femme jeune. Il est la plupart du temps en relation avec une insuffisance veineuse.

    L‘insuffisance veineuse chronique
    Elle est liée à une stase veineuse et se traduit par une sensation de pesanteur, souvent asso-ciée à un gonflement des jambes en fin de journée. Elle est aggravée par la station debout prolongée, la grossesse, l’obésité ou l’exposition solaire.

    L‘évolution vers les varices
    La varice est une portion de veine superficielle dilatée. Les valvules qui empêchent norma-lement le sang de refluer ne jouent plus leur rôle et le sens de la circulation s’inverse locale-ment. Les parois de la veine s’altèrent. Des modifications de la peau apparaissent : coloration ocre (dermite ocre), eczéma. La varice peut évoluer vers l’ulcère veineux lorsque la stase vei-neuse entraîne une hypoxie locale.

    QUEL TRAITEMENT PROPOSER ?

    Les limites du conseil
    Tous les œdèmes de jambe ne sont pas dus à une insuffisance veineuse. Un œdème unilaté-ral accompagné d’un placard rouge, brillant, et de fièvre évoque un érysipèle (infection à streptocoque) et doit être traité en urgence. De même en cas d’œdème avec rougeur, chaleur et douleur d’une jambe, orienter en urgence chez un médecin (suspicion de thrombose veineuse profonde). L’insuffisance lymphatique s’exprime par un œdème des orteils et du dos du pied et doit être prise en charge de manière spécifique. Le conseil officinal ne concerne que la prévention ou le symptôme de jambes lourdes chronique, accompagné ou non d’œdème vespéral.

    Les chaussettes, bas ou collants de compression : incontournables
    Le port de collants ou de bas de compression est le traitement le plus efficace de l’insuffisance veineuse déclarée. Leur classe, de I à III-IV, est déterminée par la pression qu’ils exercent au niveau de la cheville. Le choix entre chaussettes, bas et collants dépend de la préférence du patient mais aucune différence d’efficacité n’est démontrée. Les chaussettes sont contre-indiquées en cas de varice crurale.
    Le choix de la classe est déterminé par le médecin prescripteur mais la classe II est la plus fréquemment prescrite et utilisée. Une large gamme est disponible (Varisma, Innothéra, Sigvaris, Venoflex, Veinamitex…).
    Pour faciliter l’enfilage, retourner le bas sur l’envers et faire attention aux bagues et ongles longs. Les enfile-bas à armature métallique (Mediven chausse-bas, Extenseur Enfile-bas du Dr Cornu-Thenard…) ou sous forme d’une membrane tubulaire souple (Rolly de Sigvaris) facilitent l’enfilage des bas ou collants à pieds ouverts ou fermés.
    Des enfile-bas spécifiques pieds ouverts (Easy Slide pour bas de compression à pied ouvert…) peuvent faciliter l’enfilage de ce type de bas ou collants.

    Les veinotoniques en cures de 2 à 3 mois, 20 jours par mois
    La plupart des veinotoniques sont à base de flavonoïdes issus de plantes. Ils agissent en augmentant la résistance des capillaires et en favorisant le retour veineux. Ils sont conseillés en cures de 20 jours par mois (Bicirkan, Daflon 500, Endotelon, Ginkor fort, Arkogélules Vitiven, Jouvence de l’abbé Soury…).
    Attention : l’heptaminol peut augmenter la tension artérielle ; le ginkgo biloba et le mélilot potentialisent l’action des anticoagulants et la reine des prés ne doit pas être utilisée en cas d’allergie aux salicylés.

    Les produits externes
    Ils complètent les effets de la voie orale sous forme de gels, de crèmes ou de sprays (Gel Antistax, Gel Ginkor frais, Rap phyto crème, Veinoflux gel Jambes légères…). Les gels et crèmes doivent être appliqués en massage de bas en haut et procurent un soulagement immédiat. Ils peuvent être conservés au réfrigérateur.

    QUELS CONSEILS DONNER ?

    Fuir la chaleur
    L’exposition prolongée au soleil, le chauffage par le sol, les saunas, l’épilation à la cire chaude accentuent les symptômes.

    Entretenir chaussettes, bas ou collants
    Laver à la main ou en machine (programme délicat) et laisser sécher, à plat et loin d’une source de chaleur, les chaussettes, bas et collants.

    Éviter la station assise prolongée
    En voiture, en avion ou au bureau, des pauses régulières sont indispensables. Conseiller le port d’articles de compression adaptés aux voyages pour tout voyage en avion, train ou voiture de plus de 6 heures (Medi Travel…).

    Pratiquer une activité physique régulière
    La marche, la natation, le vélo sont tout à fait conseillés. Ils améliorent le fonctionnement de la pompe veineuse. À la maison, des exercices de pédalage jambes en l’air sont excellents.

    Surélever les pieds du lit
    Rehausser les pieds du lit par des cales de 5 cm pour améliorer le retour veineux. De même, ne pas hésiter à se reposer jambes surélevées en fin de journée.

  • theme (Thème) : Phlébologie
  • date_maj (Date de mise à jour) : 2017-06-01
  • lien_fiche_conseil (Lien vers fiche conseil) : Jambes-lourdes
  • Calage (description) :

Après la relance de la DGS, allez-vous lancer la sérialisation dans votre officine dans les prochaines semaines ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK