• fiche (texte) :

    À SAVOIR

    La fièvre de l’enfant est un symptôme banal qui est un moyen de réponse aux infections. Il n’est pas impératif de faire baisser la température d’un enfant s’il supporte bien sa fièvre. Le traitement est avant tout destiné à améliorer son confort. On ne traite généralement la fièvre qu’à partir de 38,5 °C.

    Quel thermomètre choisir ?

    • Thermomètres électroniques (Hartmann, Magnien…) : ils fonctionnent sur un mode prédictif en mesurant la température initiale et les premières variations thermiques détectées, et en déduisant la température finale. Ils sont de ce fait plus rapides que les autres.
    • Thermomètres à infrarouge : ils détectent le rayonnement infrarouge émis par le tympan et/ou l’artère temporale et/ou une surface inerte et en déduisent la température centrale grâce à un microprocesseur. Il existe des modèles auriculaires (Thermoscan Pro 6000, Gentle Temp 521…), frontaux (Torm SC02, Gentle Temp 720…) et mixtes (Infracolor, Thermoval Duo scan, Scanéo…). Selon les modèles, ils agissent avec ou sans contact. Certains d’entre eux mesurent, en plus de la température corporelle, la température ambiante et des surfaces (bain, lait, air…).
    • Thermomètre RATE (Rapid Accurate Temperature Establishment) : le modèle Torm T03 est un thermomètre temporal qui mesure les flux de température des vaisseaux sanguins au niveau de la tempe.
    • Thermomètres au gallium (Floris) : ils se présentent comme les anciens thermomètres à mercure.

    Température rectale ou auriculaire ?
    La voie rectale à l’aide d’un thermomètre électronique sert de référence, en particulier chez l’enfant de moins de 2 ans. Les plages de températures considérées comme normales diffèrent selon la méthode de mesure : 36,6 à 38 °C pour la voie rectale, 35,8 à 38 °C pour la voie tym-panique, 35,5 à 37,5 °C pour la voie buccale.

    QUEL TRAITEMENT PROPOSER ?

    Les limites du conseil
    Toute fièvre persistant plus de 24 heures ou mal tolérée ou chez un nourrisson de moins de 3 mois nécessite une consultation médicale afin d’en rechercher l’étiologie.

    Mesures physiques

    • Ne pas trop couvrir l‘enfant : avant le recours à un médicament, il faut éviter de couvrir l’enfant (sans le dévêtir complètement), aérer la pièce, baisser la température de sa chambre à 18 °C si possible.
    • Lui donner à boire : autant et aussi souvent que possible ce qu’il a envie de boire.
    • Pas de bain systématique : le bain tiède, longtemps prôné, n’est plus conseillé. Il procure un inconfort à l’enfant pour une efficacité modeste.

    Traitement médicamenteux
    N‘utiliser qu‘un seul médicament antipyrétique, sans l’alterner avec un autre sauf sur prescription médicale. Cette mesure évite de cumuler les effets secondaires de plusieurs molécules.
    Quel antipyrétique choisir ? Trois antipyrétiques sont disponibles hors liste, le paracétamol étant donné en première intention. Pour tous, les effets indésirables sont exceptionnels, à condition de respecter leurs précautions d’emploi et contre-indications :

    • paracétamol (Doliprane sans sucre, Doliprane Liquiz 200 et 300 mg, Dafalgan pédiatrique…) : à la dose de 60 mg/kg/jour soit 15 mg/kg toutes les 6 heures ou 10 mg/kg toutes les 4 heures. Son principal risque est celui d’un surdosage, dû par exemple au cumul de deux spécialités différentes. La dose toxique est de 150 mg/kg chez l’enfant ;
    • ibuprofène (AdvilMed, Nurofen Pro enfants et nourrissons…) : à la dose de 20 à 30 mg/kg/jour en 3 ou 4 prises. Dans la pratique courante, il doit être évité en cas de varicelle, en situation de déshydratation (diarrhée ou vomissements) et en cas d’antécédent d’asthme ou d’éruption cutanée déclenchée par un AINS ou par l’aspirine. Attention : le doseur d’Advil correspond à 7,5 mg/kg (4 prises « poids de l’enfant en kilos » par jour) tandis que ceux de Nurofen Pro, Antarène Gé, Ibuprofène Mylan correspondent à 10 mg/kg (3 prises « poids de l’enfant en kilos » par jour) ;
    • aspirine (Aspégic…) : à la dose de 60 mg/kg/jour, soit 15 mg/kg toutes les 6 heures ou 10 mg/kg toutes les 4 heures : elle possède les mêmes précautions d’emploi et contre-indications que l’ibuprofène. Elle doit de plus être évitée en cas de virose d’allure grippale (risque de syndrome de Reye) et en cas de maladie ou de risque hémorragique.

    Quel que soit l’antipyrétique utilisé, vérifier pour chaque spécialité le nombre maximal de prises par jour et le temps minimal entre 2 prises.

    QUELS CONSEILS DONNER ?

    À quel moment prendre la température ?
    La température doit être mesurée après une période de repos d’une demi-heure. Elle s’élève de + 0,5 °C entre 6 heures du matin et 18 heures.

    Nettoyage et désinfection du thermomètre
    Les thermomètres électroniques et au gallium peuvent être nettoyés à l’eau savonneuse puis désinfectés à l’alcool à 70°. Les thermomètres à infrarouge et RATE doivent être nettoyés à l’aide d’un chiffon doux ou d’une compresse d’alcool à 70°. Certains thermomètres auricu-laires doivent être munis d’un protecteur d’embout à changer avant chaque mesure.

  • theme (Thème) : Pédiatrie
  • date_maj (Date de mise à jour) : 2017-06-01
  • lien_fiche_conseil (Lien vers fiche conseil) : Fievre-enfant
  • Calage (description) :

Après la relance de la DGS, allez-vous lancer la sérialisation dans votre officine dans les prochaines semaines ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK