• fiche (texte) :

    À SAVOIR

    L’entorse est due à l’étirement, à la déchirure partielle ou à la rupture d’un ligament articu-laire lors d’un traumatisme.

    La foulure : entorse bénigne
    Elle correspond à un simple étirement ligamentaire. La douleur initiale s’atténue rapidement, pour réapparaître au bout de quelques heures, accompagnée d’un œdème sans ecchymose.

    Entorse moyenne, entorse grave
    Les entorses moyennes et graves sont caractérisées par la précocité de l’œdème (quelques minutes) et par l’apparition d’un bleu au bout de 24 heures. Dans l’entorse moyenne, la douleur réapparaît rapidement. Si la rupture de ligament est totale (entorse grave), la douleur ne réapparaît pas. La perception d’un craquement ou d’une sensation de déchirure est fréquente lors d’une entorse grave.

    QUEL TRAITEMENT PROPOSER ?

    Les limites du conseil
    Dans tous les cas, une consultation est souhaitable car l’intensité de la gêne à la marche n’est pas corrélée à la gravité de l’entorse. Il est essentiel d’établir un bilan précis des lésions pour éviter la survenue d’une laxité chronique de l’articulation.

    Protocole « GREC » d‘urgence
    Le traitement d‘urgence d‘une entorse repose sur quatre gestes :

    • glace : le premier geste est de refroidir l’articulation pour éviter le développement de l’œdème et soulager la douleur. De la glace simplement mise dans une poche en plastique ou une vessie à glace (jamais directement sur la peau pour éviter le risque de brûlure) permet de refroidir la zone atteinte. Plus pratiques, la poche de cryothérapie à déclenchement instantané et à usage unique (Nexcare Coldhot Cold instant…) ou la poche réutilisable, à garder au réfrigérateur ou à mettre 2 heures au congélateur (Gelpack, Nexcare ColdHot, Actipoche), permettent facilement d’obtenir un effet cryogénique. Les bombes cryogéniques (Tenso-cold, Urgo Spray froid, Donjoy Bombe de froid, Nexcare Coldhot Cold spray…) sont également faciles d’utilisation et sont très employées pour les entorses du sportif (ne pas pulvériser sur une plaie, arrêter l’application dès l’apparition d’un givrage) ;
    • repos : lors d’une entorse de la cheville ou du genou, l’utilisation de cannes anglaises est vivement conseillée dans l’attente de la consultation (ou au minimum pendant 48 heures en cas de foulure). Elles permettent de soulager l’appui ;
    • élévation : la surélévation à 45° du membre atteint favorise la résorption de l’œdème ;
    • compression :en attendant la consultation, l’articulation atteinte doit être bandée à l’aide d’une bande type Velpeau ou cohésive (Coheban, Tensoplus…). La pose d’un strapping doit être réalisée par un professionnel (médecin, kinésithérapeute…). La compression instaurée permet de limiter le gonflement.

    En cas d‘entorse légère
    L’articulation peut être massée à l’aide d’un gel ou d’une crème anti-inflammatoire (Cliptol gel, Voltaren Actigo 1 et 2 %, Diclofenac Urgo 1 %…).Alternative : mettre en place une compresse adhésive imprégnée d’anti-inflammatoire (Flector Tissugel, Voltarenplast, Antacalm…).

    QUELS CONSEILS DONNER ?

    Adapter l‘immobilisation
    La plupart des entorses doivent être immobilisées partiellement par strapping à l’aide d’une bande adhésive, cohésive ou rigide, ou à l’aide d’une attelle de cheville à cellules pneumatiques (Aircast, Airloc, Orthomarine Airsoft…), dont le gonflage est réglable, permettant une contention semi-rigide tout en autorisant le mouvement et la marche. Une immobilisation totale est parfois nécessaire et obtenue par bande plâtrée, bande de résine ou attelle de genou Zimmer.

    Reprise du sport
    Après une entorse survenue lors de la pratique d’un sport, la reprise de celui-ci ne doit pas intervenir trop tôt : entre 4 et 6 semaines pour une entorse moyenne. En revanche, la reprise de la marche, avec une orthèse stabilisatrice, est conseillée dès que possible.

    Pour aider à résorber l‘œdème
    L’application d’un gel sursaturé en sel facilite la résorption de l’œdème par effet osmotique (Osmogel).

  • theme (Thème) : Rhumatologie
  • date_maj (Date de mise à jour) : 2017-06-01
  • lien_fiche_conseil (Lien vers fiche conseil) : Entorse
  • Calage (description) :

Allez-vous profiter de la possibilité offerte aux pharmaciens d’un dépistage gratuit du Covid-19 ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK