• fiche (texte) :

    À SAVOIR

    L’eczéma de contact est une réaction locale prurigineuse survenant au contact d’un aller-gène, après une phase de sensibilisation.

    Une phase de sensibilisation préalable
    Une phase de sensibilisation préalable est constante. Elle peut durer de quelques jours à quelques années. Le produit sensibilisant est le plus souvent une substance non immunogène par elle-même, mais qui pénètre dans la peau et s’associe à une protéine porteuse pour former un allergène. Cette phase est cliniquement asymptomatique.

    Des lésions très prurigineuses
    Chez un sujet sensibilisé, un nouveau contact avec l’antigène provoque une lésion d’eczéma aigu qui apparaît en 24 à 48 heures.
    Les lésions évoluent en quatre phases successives :

    • phase érythémateuse : placard rouge ;
    • phase vésiculeuse : vésicules remplies de liquide clair, confluant parfois en bulles ;
    • phase suintante : rupture des vésicules, parfois après grattage ;
    • phase desquamative.

    La guérison se fait sans cicatrices.
    Les lésions sont très prurigineuses. Elles siègent en regard des zones de contact de l’antigène. Sur le visage, elles peuvent entraîner des œdèmes des paupières. Aux mains et aux pieds, elles se présentent sous forme de vésicules dures, entraînant des démangeaisons très vives.

    Des allergènes d‘origine professionnelle ou privée
    Les allergènes les plus fréquents sont les métaux, en particulier le nickel (boucles d’oreilles, bijoux fantaisie, boucles de ceintures, fermetures Éclair, clés, briquets).
    Les autres allergènes de contact sont :

    • les cosmétiques, vernis à ongles, parfums, conservateurs, excipients, déodorants, shampooings, laques, teintures... ;
    • les antiseptiques iodés, les AINS, les topiques antiprurigineux, le baume du Pérou, le sparadrap (colophane) ;
    • imprimeurs : encres d’imprimerie ;
    • coiffeurs : teintures, produits pour permanentes, conservateurs des shampooings, latex des gants ;
    • horticulteurs : chrysanthèmes, primevères, pesticides…

    QUEL TRAITEMENT PROPOSER ?

    Les limites du conseil
    Une consultation médicale et la prescription de dermocorticoïdes d’activité modérée à forte, voire très forte, sont indispensables lors des poussées aiguës. Les dermocorticoïdes d’activité faible, les seuls disponibles sans prescription, ne sont pas efficaces sur les lésions d’eczéma.

    Supprimer l‘allergène
    C’est une condition indispensable à la guérison. L’allergène est parfois mis en évidence sans difficultés (nickel des boucles d’oreilles, colophane du sparadrap). Parfois, il est nécessaire de pratiquer des tests épicutanés, orientés par l’interrogatoire et l’examen clinique, pour déterminer l’allergène responsable.

    Calmer les démangeaisons
    Les topiques contenant des AINS, antihistaminiques et anesthésiques, pouvant être eux-mêmes allergisants, sont déconseillés. Un antihistaminique par voie orale (loratadine, cétirizine) peut être conseillé, selon l’intensité du prurit (Actifed allergie, Humex allergie, Doliallergie…). Effets secondaires possibles : troubles digestifs, bouche sèche, vertiges, rarement somnolence.

    Au stade desquamatif
    Appliquer une crème antiseptique apaisante à base de cuivre et de zinc (Dermalibour + crème A-Derma, Bariéderm Cica Uriage).

    QUELS CONSEILS DONNER ?

    Éviter les contacts allergisants
    Le contact avec l’allergène doit être évité. Une crème barrière peut être appliquée de façon préventive (Bariéderm crème Uriage, Cicaplast mains, Cicalfate mains, Topialyse crème barrière…). Compléter avec des gants ou des vêtements de protection. Les bijoux fantaisie, attaches de boucles d’oreilles, dos de montres, peuvent être recouverts de vernis isolant : Isoclip, M.O. Vernis Cochon.

    La dermite d‘irritation
    La dermite d’irritation occasionne des lésions de même aspect mais elle est secondaire à une agression directe par un produit irritant sans mécanisme allergique. Les bords des lésions sont plus nets, bien limités à la zone de contact. Les démangeaisons sont moins vives ; une sensation de brûlure subsiste. La prise en charge passe par l’éviction du produit irritant.

    Sur les paupières
    En cas d’eczéma des paupières, conseiller une crème adaptée à cette zone particulièrement fragile, comme Topialyse palpébral.

  • theme (Thème) : Dermatologie
  • date_maj (Date de mise à jour) : 2017-06-01
  • lien_fiche_conseil (Lien vers fiche conseil) : Eczema-contact
  • Calage (description) :

Après la relance de la DGS, allez-vous lancer la sérialisation dans votre officine dans les prochaines semaines ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK