• fiche (texte) :

    À SAVOIR

    Les dysménorrhées sont des douleurs pelviennes survenant chez la femme lors des règles. Elles sont parfois très invalidantes.

    Chez la jeune fille : des douleurs le plus souvent banales
    Les dysménorrhées primaires spasmodiques de la jeune fille surviennent dès l’apparition des premières règles, sans cause organique, et s’estompent vers l’âge de 25 ans. Les douleurs pelviennes sont maximales le premier jour des règles et peuvent persister 2 ou 3 jours ; elles sont plus fréquentes chez les adolescentes vivant une période de stress. Certaines prostaglandines synthétisées par l’endomètre, vasoconstrictrices et utérotoniques, joueraient un rôle en augmentant l’intensité des contractions utérines.

    Chez la femme après 30 ans : rechercher une étiologie
    La survenue de dysménorrhées après une période de règles non douloureuses chez la femme entre 30 et 40 ans traduit souvent une pathologie organique : endométriose (présence en dehors de la muqueuse utérine de tissu endométrial), polypes de la muqueuse utérine, synéchies après curetage.

    QUEL TRAITEMENT PROPOSER ?

    Les limites du conseil
    Les dysménorrhées survenant brutalement chez une patiente non sujette aux règles douloureuses nécessitent une consultation rapide. Chez la jeune fille, seuls les cycles ovulatoires sont responsables de dysménorrhée. En cas de dysménorrhées chroniques, la prescription d’une pilule contraceptive peut améliorer les douleurs en supprimant les cycles ovulatoires.

    En cas de dysménorrhée chronique
    Associer :

    • un antispasmodique (Spasfon, Spasmocalm…) ;
    • un antalgique : ibuprofène (Nurofenfem, Upfen, Spedifen), paracétamol seul (DolipraneOrodoz, EfferalganOdis…) ou associé à de la codéine et de la caféine (Migralgine, Prontalgine…).
    Conseiller une consultation médicale.

    QUELS CONSEILS DONNER ?

    Choisir des formes d‘action rapide
    Les traitements sous forme de lyocs à laisser fondre sous la langue sont efficaces plus rapidement que les formes à avaler.

    Douleurs pelviennes en dehors des règles
    Les douleurs pelviennes survenant en dehors des règles nécessitent un avis médical, parfois en urgence. Sont à craindre : une grossesse extra-utérine (urgence +++) surtout s’il y a un retard de règles, une infection génitale haute, une torsion ou rupture de kyste ovarien.

  • theme (Thème) : Gynécologie
  • date_maj (Date de mise à jour) : 2017-06-01
  • lien_fiche_conseil (Lien vers fiche conseil) : Dysmenorrhees
  • Calage (description) :

Après la relance de la DGS, allez-vous lancer la sérialisation dans votre officine dans les prochaines semaines ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK