• fiche (texte) :

    À SAVOIR

    Une diarrhée aiguë est définie par l’apparition brutale de selles liquides ou pâteuses fréquentes (jusqu’à 15 par jour !) chez un enfant dont le transit était jusque-là normal. Elle peut s’accompagner de vomissements, de douleurs abdominales et de fièvre.

    La plupart des diarrhées sont d‘origine virale
    La plupart des diarrhées infantiles sont d’origine virale (rotavirus surtout) et évoluent par épidémies, notamment dans les crèches. Elles guérissent spontanément en quelques jours, le risque majeur étant la déshydratation. Seules 5 à 10 % des diarrhées en France sont d’origine bactérienne (Escherichia coli, salmonelles…). Elles provoquent souvent une fièvre élevée, une altération de l’état général et des selles aqueuses avec sang et mucus. Elles nécessitent la prescription d’antibiotiques.

    Attention à la déshydratation !
    La principale complication de la diarrhée est la déshydratation (fuite d’eau et d’électrolytes), qui peut s’aggraver en quelques heures. Elle entraîne toujours chez le nourrisson une perte de poids. Les troubles hémodynamiques surviennent à partir de 8 % de perte de poids et le pronostic vital est en jeu au-delà de 12 % (collapsus cardiovasculaire, insuffisance rénale aiguë). Les premiers signes de déshydratation sont la soif, la persistance du pli cutané, des yeux cernés, une dépression de la fontanelle…

    QUEL TRAITEMENT PROPOSER ?

    Les limites du conseil
    Une consultation médicale est impérative pour toute diarrhée aiguë chez le nourrisson de moins de 1 an, et en cas de fièvre supérieure à 38 °C ou de selles glairo-sanglantes. La lutte contre la déshydratation doit être commencée dans l’attente de la consultation.

    La réhydratation est l‘essentiel du traitement
    Elle vise à compenser les pertes d’eau et d’électrolytes. Les solutés de réhydratation (Adiaril, Picolite, Nutriben SRO…) se présentent sous forme de sachets à diluer dans 200 mL d’eau faiblement minéralisée (Évian, Volvic…). Une fois reconstituée, la solution est proposée à volonté par petites quantités toutes les 5 minutes au biberon ou à la petite cuillère, puis en espaçant l’administration. La solution de réhydratation peut être proposée même en cas de vomissements et son administration peut être poursuivie entre les repas tant que les selles sont molles.

    L‘alimentation doit être maintenue
    L’alimentation doit être maintenue si la diarrhée est peu intense, ou reprise rapidement en cas d’épisode plus sévère. La période de réhydratation exclusive par soluté de réhydratation orale (SRO) ne doit pas dépasser 4 à 6 heures :

    • chez le nourrisson de plus de 6 mois, le lait habituel peut être poursuivi. Lorsqu’elle est déjà diversifiée, l’alimentation doit être riche en amidon et en pectine. Sont autorisés : riz, carottes, viande de volaille, pommes de terre, yaourts, bananes, pommes crues, compote pomme-coing. Éviter les légumes verts, le jus d’orange ;
    • chez le nourrisson de moins de 6 mois, le remplacement du lait habituel par un lait sans lactose (Diargal, Modilac Expert SL) pendant 8 jours peut être envisagé sur avis médical en cas de diarrhée sévère ou prolongée.

    Les adsorbants améliorent l‘aspect des selles
    Les dérivés d’argiles (Smecta fraise, Actapulgite, à partir de 10 kg…) améliorent la consistance des selles. Smecta et Actapulgite peuvent être mélangés dans de la compote de pommes, du yaourt ou de la confiture.

    Les probiotiques
    Les levures comme Saccharomyces boulardii (Ultra Baby Stick…) et les lactobacilles comme Lactobacillus Rhamnosus GG auraient une action sur l’intensité et la durée de la diarrhée. Elles peuvent être associées aux argiles, à condition de décaler les prises de 2 heures. La poudre peut être mélangée à une boisson froide ou tiède.

    Le traitement homéopathique
    En complément de la réhydratation, Podophyllum 5 CH et China 5 CH, 3 granules toutes les 2 heures en alternance.

    QUELS CONSEILS DONNER ?

    En cas d‘allaitement maternel
    Celui-ci doit systématiquement être maintenu, en proposant au nourrisson un soluté de réhydratation en complément tant que dure la diarrhée.

    Penser à l‘otite !
    La diarrhée aiguë peut parfois être associée à une pathologie parentérale : otite, pharyngite, infection urinaire…

  • theme (Thème) : Pédiatrie
  • date_maj (Date de mise à jour) : 2017-06-01
  • lien_fiche_conseil (Lien vers fiche conseil) : Diarrhees-nourrisson
  • Calage (description) :

Allez-vous profiter de la possibilité offerte aux pharmaciens d’un dépistage gratuit du Covid-19 ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK