Ventes à l’officine : quelques hics au milieu de bons résultats - 10/05/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
10/05/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Ventes à l’officine : quelques hics au milieu de bons résultats

Ventes conseil, prescriptions hospitalières, prescription de ville… le marché de l’officine est passé au crible pour ce mois d’avril. Avec quelques points noirs.
Getty Images/iStockphoto

Les indicateurs d’activité de l’officine sont au vert, en dépit de la baisse de délivrance des tests antigéniques de dépistage du Covid-19. Selon les données du GERS arrêtées à avril, le chiffre d’affaires des officines a progressé de 10 % sur les quatre premiers mois de l’année 2022 par rapport au même quadrimestre de l’année 2021. Sur avril, la croissance est de +13 %, par rapport au même mois de l’année précédente qui correspondait au troisième confinement.

Le marché le plus dynamique sur ce mois est le conseil (+ 20 % hors TVA 0 %), devançant les ventes issues de la prescription hospitalière (+ 19 %) et de la prescription ville (+ 7 %). Les activités à TVA 10 % (conseil OTC) sont particulièrement en verve sur ce mois (+ 25 %) et sur le premier quadrimestre (+ 13 %). Sur le segment de la santé conseil et nutrition, la dynamique est plus forte (+18 %) qu’à la veille du premier confinement de 2020, au moment du rush en pharmacie. « Le retour à la convivialité en 2022, avec la forte diminution des gestes barrières à l’origine de la reprise des maux quotidiens, et la crise sanitaire qui a ancré le pharmacien dans un rôle d’acteur de santé de proximité, expliquent ces évolutions », analyse David Syr, directeur général adjoint de GERS Data.

Le pharmacien semble aujourd’hui prendre l’ascendant sur le médecin généraliste dont l’activité est légèrement en recul sur le début de l’année (- 3 %) et en avril (- 2 %), malgré le retour des rhinites allergiques et de la varicelle dans les écoles (+ 4,66 %).

Sur le secteur de la dermocosmétique, l’officine a performé de + 9 % en avril, et se partage la croissance avec les enseignes de parapharmacie (les deux circuits, ensemble, progressent de + 11 %, sans réelle modification du rapport de force, soit 80/20 en faveur du circuit officinal).

Points de vigilance

Bien orientées également, les ventes de médicaments remboursables (+ 10 % depuis le début de l’année, 25 % de cette croissance provenant du lancement de produits innovants) montrent toutefois un ralentissement de la croissance en avril à + 3,4 % (chiffre d’affaires sell-in) qui pourrait être le point de départ d’une inversion de tendance, en raison de baisses de prix deux fois plus fortes que l’an dernier (rendement de 147 M€ en ville depuis le début de l’année). Par ailleurs, la crise sanitaire a été un frein pour les 11 vaccins obligatoires de l’enfant de moins de 2 ans, en perte de vitesse de - 1,4 % sur le premier quadrimestre 2022.



François Pouzaud

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !