31/03/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Charlotte Navarro

Le 17 mars 2021, le Conseil d’Etat a changé de position et autorise les pharmaciens vendant des médicaments en ligne à :- faire de la publicité en achetant des « adwords », ou mots clefs, sur les moteurs de recherche ;- à figurer dans des comparateurs de prix.Cette décision est le fruit d’un long combat judiciaire.Dans une affaire similaire, le Conseil d’Etat avait, le 4 avril 2018, considéré que la disposition de l’arrêté du 28 novembre 2016 relatif aux règles techniques applicables aux sites internet de commerce électronique de médicaments, interdisant aux pharmaciens français de recourir à de la publicité en ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 01/04/2021 à 09:57
    dudulle
    alerter
    Une attaque de plus contre les petites officines de proximité qui se battent chaque jour pour rendre un service de qualité à leurs patients avec des moyens de plus en plus dégradés. Une fois de plus les plus hautes autorités de l'état sous couvert d'un décision de justice ( ??!! ) choisissent la course au commerce à tout prix à rebours des beaux discours de façade.( attendons les commentaires de nos syndicats en campagne )
    Signé: un pharmacien de proximité désabusé qui ne votera plus !
  • 01/04/2021 à 11:06
    1313
    alerter
    ok 100 pour 100 avec ce commentaire
    même signature :
    un pharmacien de proximité qui ne votera plus aussi !!!
  • 01/04/2021 à 14:44
    GM
    alerter
    CE NE SONT PAS CONTRE LES PETITES OFFICINES NE SOYONS PAS NAIFS .........
    C'EST POUR PREPARER LA VENTE DE MEDICAMENTS FABRIQUES PAR / POUR ET AVEC PUBLICITE SUR LA LIVRAISON EN 24 HEURE PAR ............AMAZON
  • 01/04/2021 à 14:57
    dudulle
    alerter
    Oui, c'est vrai je pense que c' est l'objectif vers lequel on nous dirige bien gentiment. Cette première étape est destinée à nous diviser car c'est ce que nous allons faire immanquablement certains pensant tirer la couverture à eux. Evidement c'est un leurre et ils seront baisés comme les autres mais un peu plus tard !
  • 01/04/2021 à 19:48
    olivier91
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 02/04/2021 à 10:17
    Pharma91
    alerter
    Je partage l'avis que cette décision ne doit réjouir aucune pharmacie
  • 05/04/2021 à 12:07
    rab74
    alerter
    serialisation, rgpd...on nous les brise menu avec ces trucs lourds, fumeux, coûteux, et on fait rentrer un cheval de troyes de plus dans le système! Amazon+ téléconsultations balancées sur les smartphones privés... pourra-t-on encore nous demander d'assurer sécurité et secret professionnel dans ces conditions? déjà, la notion de pub pour du médicament est un pur scandal en terme de santé publique, mais on en remet une tartine avec la pub pour la vente via internet, où n'importe quel gamin peut créer un profil acceptable et se faire livrer. MAGNIFIQUE! une c... de plus avec celles du Covid.
  • 05/04/2021 à 12:16
    rab74
    alerter
    et faut-il faire remarquer, qu'une fois de plus, malgré avis négatif des professionnels, la décision a été prise, sans qu'on puisse manifester, se déplacer etc etc....démocratie finie!
    par contre, le CO devra autoriser les pharmacies qui ne vendent pas sur internet à communiquer elles aussi sur leurs prix, leurs pratiques, sans venir leur chercher des poux dans la tête! égalité de traitement oblige...
  • 07/04/2021 à 22:40
    drlouzou
    alerter
    Je pensais que les pharmacies n'avais p

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK