Vaccination pédiatrique : les pharmaciens ne se précipitent vraiment pas - 08/02/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
08/02/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Vaccination pédiatrique : les pharmaciens ne se précipitent vraiment pas

Getty Images/iStockphoto

Lors de son point hebdomadaire du 8 février, le ministère de la Santé a de nouveau donné l’alerte sur la vaccination des enfants de 5 à 11 ans. En effet, au 6 février, 4,4 % de la tranche d’âge a reçu une dose de vaccin contre le Covid-19, soit 257 000 enfants, et 2,3 % deux doses, soit 135 000 enfants. « Le décollage de la vaccination pédiatrique reste difficile », a commenté le représentant du ministère. Sachant de plus que seuls 2 000 effecteurs autorisés à vacciner les 5-11 ans ont commandé la semaine dernière des doses du vaccin pédiatrique Comirnaty (Pfizer/BioNTech) : 1 000 médecins, 875 pharmacies et 180 infirmières. En clair, les pharmaciens sont loin d’être les premiers à vacciner cette population, alors que 7 200 officines ont commandé des doses pour les 12 ans et plus…

Le ministère a donc rappelé le nombre de PIMS (syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique) selon Santé publique France : 932 entre le 2 mars 2020 et le 23 janvier 2022, dont 849 en lien avec le Covid-19. Sur les trois premières semaines de janvier 2022, l’incidence cumulée s’élève à 5,9 cas pour 100 000 habitants dans la population des moins de 18 ans.

Trop de femmes enceintes en réanimation

Le ministère a également mis l’accent sur la vaccination des femmes enceintes. Il déplore « beaucoup trop de femmes enceintes en réanimation », sans toutefois indiquer de chiffres. Selon des études internationales, une femme enceinte contractant le Covid-19 a 22 fois plus de risque d’accoucher prématurément et 18 fois plus de risque d’aller en réanimation.

Autre information abordée lors de ce point de situation : le pass vaccinal au 15 février. C’est en effet dans 7 jours que les personnes ayant reçu leur 2e dose il y a 4 mois mais n’ayant pas eu leur rappel, perdront leur pass vaccinal. Le ministère a estimé qu’entre 4 et 5 millions de personnes de plus de 18 ans sont concernées par cette éventuelle perte. Il s’attend donc à plus de vaccinations cette semaine et la semaine prochaine, et a donc demandé aux centres de vaccination et aux professionnels en ville de rester « pleinement » mobilisés. La routine pour les pharmaciens…



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 08/02/2022 à 22:49
    Jean64
    alerter
    Et ils ont raison de ne pas se précipiter au vu du peu d’efficacité sur les nouveaux variants.
  • 09/02/2022 à 12:45
    galenus
    alerter
    @ Jean64

    Oulalah malheureux, ne dites pas ça ! Vous allez les énerver..
  • 09/02/2022 à 16:09
    Czentovich
    alerter
    @Jean64, soyez un peu plus précis, efficacité par rapport à la transmission, formes graves?

    Et par rapport aux PIMS, efficacité ou non?

    Et les femmes enceintes vous ne trouvez pas ça dommage?
  • 09/02/2022 à 23:39
    galenus
    alerter
    NIAH ! NIAH ! NIAH ! Et c'est le disque rayé qui tourne...
  • 10/02/2022 à 00:00
    Czentovich
    alerter
    Un argument de temps en temps c'est possible?
  • 10/02/2022 à 12:52
    galenus
    alerter
    Oui ! Didier RAOULT peut vous en donner des arguments...
  • 10/02/2022 à 13:45
    Czentovich
    alerter
    Aaaaaah voilà! CQFD
  • 10/02/2022 à 14:46
    galenus
    alerter
    NDLR

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !