Vaccination Covid en ville : 20 personnes supplémentaires à trouver - 23/02/2021 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
23/02/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Vaccination Covid en ville : 20 personnes supplémentaires à trouver

DR

Les 11 226 pharmacies référentes ne doivent pas être étonnées : chacune va recevoir 2 flacons supplémentaires de 10 doses du vaccins anti-Covid-19 AstraZeneca entre le 22 et le 24 février, et ce quel que soit le nombre de médecins enregistrés, annonce la Direction générale de la santé (DGS) dans un DGS-Urgent, à J-2 du lancement de la campagne vaccinale en ville. Un surplus obtenu pour « permettre la vaccination au plus tôt de la population cible » malgré la faible mobilisation des médecins en première semaine. Et qui demande aux pharmaciens de trouver 2 médecins prêts à vacciner 10 personnes supplémentaires…

En pratique, à compter du 25 février, chaque médecin référencé recevra, sur présentation d’une prescription pour sa pratique, le flacon de 10 doses du vaccin AstraZeneca qui lui est destiné. De plus, « le pharmacien d’officine délivrera un unique flacon additionnel aux deux premiers médecins qui en exprimeront le besoin », explique la DGS. Les médecins pouvant recevoir un flacon supplémentaire sont :

- les premiers médecins rattachés à l’officine lors de la commande des 15 au 17 février et qui viennent chercher leur flacon de 10 doses ;

- les médecins qui se rattacheront à l’officine pour la deuxième commande, ouverte jusqu’au 24 février inclus, et livrée dans le courant de la semaine du 1er mars, y compris pour les médecins du travail.

Pour cette deuxième commande, les médecins pourront choisir de recevoir 1 ou 2 flacons de 10 doses, ou, par défaut, aucun. La France attend 500 000 doses d’AstraZeneca cette semaine, et 880 000 la semaine prochaine.

La cible vaccinale reste, pour l’instant, les 50-64 ans avec comorbidités. Toutefois, l’objectif du ministère de la Santé étant « pas de doses perdues », le médecin pourra vacciner des 50-64 ans sans comorbidité, ainsi que les professionnels de santé de moins de 65 ans, pour compléter une série de 10 vaccinations successives faute de patients avec comorbidité souhaitant se faire vacciner. « Rien ne l’y empêche, la question est : est-ce que vous êtes dans la cible ou non ? », confirme le ministère de la Santé dans une rencontre avec la presse ce 23 février.

Le pharmacien obligé d’informer sur le transport et la conservation

Les flacons sont fournis, via les grossistes répartiteurs, avec leurs aiguilles et seringues à la première livraison. « Les aiguilles et seringues livrées sont uniquement destinées à l’usage de la vaccination et devront être délivrés sur demande aux effecteurs de la vaccination en complément des flacons retirés », avertissait l’Assurance maladie sur son site, le 16 février.

« Les pharmaciens d’officine ont la charge (…) de conseiller les médecins effecteurs sur les conditions de transport et de conservation éventuelle », indique la DGS. Ainsi, un transport officine-cabinet médical à température ambiante est toléré pendant 10 minutes maximum « en prenant toutes les précautions pour protéger les flacons des secousses, des retournements et de la lumière du jour. Une simple boîte rigide maintenant les flacons verticaux à l’aide d'un matériau de calage (type papier-bulle, polystyrène ou équivalent) peut être utilisée ». Au delà de 10 minutes de transport, « le médecin doit assurer le maintien de la chaîne du froid entre + 2 °C et + 8 °C, pendant tout le transport jusqu’au cabinet médical, en boîte isotherme avec plaques de réfrigération », explique la DGS, qui avertit : « Attention : les flacons ne doivent pas entrer en contact direct avec les plaques de réfrigération au risque d’être soumis à des températures inférieures à 0 °C, ce qui provoquerait l’inactivation du vaccin. Ils ne doivent pas être exposés à la lumière du jour et doivent être maintenus en position verticale, à l’aide de matériaux de calage antichocs (type mousse, papier bulle…) afin qu’ils ne soient pas secoués ». Un conteneur consigné devrait bientôt être mis à disposition. Les médecins doivent également disposé d’un flacon d’adrénaline dans leur cabinet.

Pour rappel, le vaccin d'AstraZeneca se conserve 6 mois au réfrigérateur entre + 2 °C et + 8 °C. Une fois ouvert, il se conserve 48 heures au réfrigérateur entre + 2 °C et + 8 °C, ou 6 heures à température ambiante jusqu’à 30 °C. Le vaccin ne se congèle pas.



Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 23/02/2021 à 18:45
    BREZHONEG
    alerter
    Bien parti pour faire un flop regrettable,cette histoire....
  • 23/02/2021 à 19:54
    Authentic 59
    alerter
    Exact , plutôt que de risquer de perdre des doses pourquoi ne pouvons nous pas vacciner , nous avons fait nos preuves avec la vaccination contre la grippe
  • 24/02/2021 à 02:13
    Adaptive
    alerter
    orchestration

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !