25/01/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
antivaccination, sceptiques, grippe Pixabay/ArtsyBee

L’hiver dernier, près d’un pharmacien interrogé sur deux (47 %) déclarait avoir été vacciné contre la grippe. On devrait normalement faire aussi bien cette année. Au 1er décembre 2017, 35 % des pharmaciens déclaraient être déjà vaccinés contre la grippe, selon une enquête réalisée entre le 15 novembre et le 1er décembre 2017 par l’institut CSA pour l’Ordre auprès de 1102 pharmaciens (titulaires, adjoints, biologistes, établissements de santé). Et 17 % des pharmaciens qui n’étaient pas encore vaccinés avaient l’intention de le faire avec certitude.
Les pharmaciens qui se vaccinent le font d’abord pour se protéger eux-mêmes (98 %) et pour ne pas risquer d’interrompre leur activité professionnelle (96 %). Ils se vaccinent également pour protéger leur entourage professionnel (94 %), leur public et leur famille (93 %).

A l’inverse, les principales raisons invoquées par les pharmaciens ne souhaitant pas se faire vacciner sont :
- le manque d’efficacité du vaccin contre toutes les souches (76 %) ;
- l’existence d’autres moyens (mesures barrières…) pour éviter de contracter la grippe (71 %) ;
- le risque d’effets secondaires (60 %) ;
- le fait de ne pas se sentir concerné par ce vaccin (54 % chez les pharmaciens de moins de 45 ans) ;
- le manque de temps (21 %) ;
- Plus inquiétante, la certitude que l’on peut, de manière générale se passer des vaccins (7 %).

Oui à l’obligation !
Pour augmenter la couverture vaccinale de la profession, ces mêmes pharmaciens se montrent favorables à l’obligation pour les professionnels de santé de se vacciner contre la grippe saisonnière : 68 % d’accord de principe. Et même chez ceux qui se vaccinent le moins, la « coercition » est très bien accueillie avec un score de 65 % chez les adjoints.






Les dernières réactions

  • 25/01/2018 à 16:28
    Jarod
    alerter
    Pour les 7% , rien d'étonant ils font partie de ces professionnels de santé qui au choix:
    - ont séché les cours d'épidemio et d'infectio à la fac
    - ne savent pas chercher une info et suivent les sites de désinformation ! ça arrive !
  • 25/01/2018 à 19:43
    cabernet
    alerter
    Mon grand père étant mort de la grippe à 34 ans en 1919 comme une amie de 32 ans l'an passé et au vu de l'épidémie de grippe dans mon EHPAD (avec 15 % de taux de vaccination du personnel soignant) il faudrait vraiment etre fou et un pharmacien totalement incompétent pour refuser de se faire vacciner !
  • 26/01/2018 à 03:03
    Tran
    alerter
    Tout à fait d’accord avec Jarod et Cabernet :ces pharmaciens -médecins aussi-qui manquent de civisme . Vaccins , génériques...
  • 26/01/2018 à 06:44
    rab74
    alerter
    quand on parle de coercition...sans aller jusque là, pourquoi un dpc ne porterait-il pas sur l'immunologie, histoire de faire comprendre aux sectaires (sites anti-vaccination comme source d'info) et insoumis (inconscients?), que nos anti-corps ne gagnent pas souvent la course?
  • 26/01/2018 à 07:02
    MAURICE
    alerter
    Comment voulez-vous ramener à la Raison ceux qui sont dans la Croyance.
    Il ne reste plus que la coercition.
    Il faut donc en faire un choix raisonné.
  • 26/01/2018 à 09:12
    Rémi Dufourcq-Lagelouse, Pharmacien titulaire
    alerter
    Bonjour,
    Pourquoi se limiter aux seuls titulaires du diplôme ? La question concerne l'ensemble des équipes de nos officines, pharmaciens ou non. De même, pourquoi seuls les titulaires bénéficient-ils d'un bon de prise en charge par l'Assurance Maladie ?
    Cordialement,
    Rémi
  • 28/01/2018 à 18:24
    prepa
    alerter
    C'est une bonne question que celle de Mr Rémi. Une histoire de sous probablement ???

    Bien à vous
  • 28/01/2018 à 23:11
    brucine
    alerter
    Même si je ne le fais pas moi-même (ce n'est pas un dogme, seulement une coupable négligence), j'ai déjà eu l'occasion de dire ce que je pensais de cette farce.

    Tant les titulaires que les adjoints ou préparateurs convaincus qu'ils doivent se vacciner pour des raisons familiales ou professionnelles sont-ils fondés à mégoter pour un bon de 6 euros et des brouettes (plus éventuellement, il est vrai, AMI 1,5 sauf erreur de ma part) dans le même temps où ils revendiquent le droit de vacciner tout le monde et son père (et pas seulement les papys et les ALD)?

    Pitoyable, vraiment: que l'on ne délivre pas davantage de bons aux titulaires qu'aux autres, et que l'on parle d'autre chose...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Allez-vous attribuer une prime de fin d’année (ou une augmentation) à vos collaborateurs ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK