25/01/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Une présidente de l'Ordre des pharmaciens, une ministre de la Santé DR

On peut tourner et retourner les chiffres dans tous les sens, chercher la petite bête à tout prix, l’expérimentation de la vaccination antigrippale en officine est un franc succès.
Au 23 janvier 2018, 152 406 personnes avaient été vaccinées dans les deux régions expérimentatrices (55 415 en Nouvelle Aquitaine et 96 991 en Auvergne Rhône-Alpes). 5 061 pharmaciens ont eu l’autorisation de vacciner dans ces deux grandes régions.
«  Si 15 à 20 % des pharmaciens avaient participé, cela aurait déjà été un bon résultat, s’est félicitée Carine Wolf-Thal, présidente du conseil national de l’ordre des pharmaciens, le 24 janvier lors de la présentation de ses vœux à la presse. C’est le chiffre que l’on a remarqué dans d’autres pays européens lors de la mise en place de la vaccination dans les pharmacies. Nous sommes d’emblée à presque 50 % ! Saluons la profession qui, de plus, ne s’est pas souciée de la rémunération pour se mobiliser. » La simplicité du parcours pour les patients et la « gratuité » ont nul doute contribué à la réussite.
«  L’expérimentation est favorable, nous avons envie d’aller plus loin. J’attends le bilan définitif », a glissé le soir même Agnès Buzyn, ministre de la Santé, en aparté de la présentation de ses propres vœux.

Aller plus loin, il s’agit bien de cela désormais. « Le cadre législatif fixe une expérimentation pour 3 ans possiblement dans 4 régions, souligne Carine Wolf-Thal. Dans cette éventualité, c’est la Direction générale de la santé qui les définira. Il pourrait cependant être intéressant de choisir l’outre-mer car la saison antigrippale est décalée. Avec l’ensemble de la profession, nous sommes en réflexion sur ce qui est souhaitable en termes d’extension de la mesure. Pour ma part, je mettrais la priorité à une extension à toute la population adulte. Etendre à tout le territoire, nul doute que les pharmaciens sont prêts à relever le défi, mais il faudrait mettre en face les moyens sur la formation. Hors de question de transiger sur ce point. »

 






Les dernières réactions

  • 25/01/2018 à 20:55
    loulous
    alerter
    ils sont toujours contents d'eux et de leurs idées les politiques...
    quant aux chiffres, on leur fait dire ce que l'on veut...c'est connu.
    le peu de pharmaciens inscrits dans cette démarche est bien la preuve qu'ils ne se sentaient pas concernés: ce n'est pas leur métier et ils le savent.
    il me semblait qu'il aurait été plus logique de faire faire les vaccins par les infirmières avec des protocoles.
  • 25/01/2018 à 23:05
    dupont lajoie
    alerter
    Dans mon officine on a vacciné 320 personnes.
    Dans ma carrière c'est un des trucs les plus sympas qui me soit arrivé.
    5061 pharmacies x 320 = 1.619.520 patients.
    Effectivement on peut faire dire tout ce que l'on veut aux chiffres.
    C'est un cas très particulier le vaccin de la grippe. Ca a fonctionné au quart de tour. Hélas, je ne vois pas d'équivalent. Alors au moins ne pas rater ça.
    Il y aura toujours des pisse-froid quoi qu'on fasse.
  • 25/01/2018 à 23:22
    Grosnaz
    alerter
    Bien dit Dupont lajoie !
    Reste qu'il ne faut pas que ca continue à se faire gratis !!
    Le temps, le matériel utilisé, il faut que tout cela soit revalorisé !
  • 26/01/2018 à 07:27
    neotipiak
    alerter
    On sait combien de patients ont été vacciné par les pharmaciens mais combien l’auraient été par leur médecin ou infirmier(e)? Le but de cette expérimentation est d’augmenter la couverture vaccinale, pas d’habiller Jacques en déshabillant Paul.
    Il serait bon de connaître le nombre de patients vaccinés toute profession confondue et ensuite d’en tirer des conclusions.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK