20/09/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Vaccination antigrippale : 99 % des pharmaciens expérimentateurs prêts à recommencer

Pfizer vaccins a mené une enquête avec l’institut Ipsos* afin de recueillir le ressenti des professionnels mais aussi des patients impliqués dans les régions pilotes Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine expérimentant la vaccination contre la grippe en officine. Si certains points sont à optimiser comme les démarches administratives, la coordination entre professionnels de santé ou encore le suivi vaccinal des usagers, les professionnels de santé sont ouverts à la réflexion pour étendre la vaccination en pharmacie à d’autres populations voire à d’autres vaccins.
Expérimentation de la vaccination contre la grippe à l'officine - Enquête ipsos pour Pfizer DR

Si les usagers et les pharmaciens interrogés ont été satisfaits de l’expérimentation et ont attribué respectivement des notes moyennes de 9,6/10 et 8,1/10, les médecins généralistes ont quant à eux été plus réservés avec une note de 4,8/10. Même si ces derniers reconnaissent à 60 % que la vaccination en pharmacie permettra d’augmenter de façon significative la couverture vaccinale contre la grippe saisonnière…

Parmi les bénéfices de la vaccination antigrippale en officine, l’accès facilité à la vaccination est cité comme point fort par 81 % des usagers et 88 % des pharmaciens.

Ainsi, 99 % des pharmaciens participeront sans hésiter à l’expérimentation cette année encore. Des chiffres corroborés par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) qui relève que la dynamique ne faiblit pas dans les deux premières régions expérimentatrices et rapporte plus de 500 nouveaux agréments accordés par les ARS Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine.

Autre bonne, voire très bonne nouvelle, 85 % des pharmaciens et 60 % des médecins généralistes interrogés estiment que la répartition des rôles entre les professionnels de santé s’est faite en bonne intelligence dans le cadre de l’expérimentation. L’enquête a cependant mis en exergue la confusion des rôles des professionnels de santé, aussi bien du côté des usagers que des professionnels de santé eux-mêmes. Toujours est-il que la vaccination contre la grippe doit faire partie des missions du pharmacien à l’avenir pour 45 % des médecins généralistes.

Comme principal point à améliorer, les médecins généralistes interrogés ont identifié le suivi des patients une fois vaccinés. Les pharmaciens interrogés citent les restrictions concernant les profils de personne à vacciner comme inconvénient principal de l’expérimentation (74 %), et en second, le poids des démarches à réaliser lors de l’acte vaccinal.

Suite à l’expérimentation, les médecins généralistes et les pharmaciens sont ouverts à une réflexion pour étendre la vaccination en pharmacie à d’autres régions, populations et vaccins.

Les usagers sont largement favorables (97 %), la majorité des médecins (57 %) aussi, à la généralisation de l’expérimentation au niveau national.

 

Professionnels et patients, prêts à aller plus loin

À propos de l’extension à d’autres populations, les usagers comme les professionnels de santé sont en faveur d’une réflexion pour étendre la vaccination contre la grippe en pharmacie aux adultes en général, y compris les personnes n’ayant jamais été vaccinées contre la grippe saisonnière mais aussi aux jeunes adultes entre 19 et 25 ans.

A l’avenir, ils considèrent également que d’autres vaccinations pourraient être envisagées en pharmacie : 36 % des médecins et 83 % des pharmaciens souhaitent l’extension de la vaccination chez les adultes, en particulier pour les rappels dTP

En revanche, seuls 19 % des médecins généralistes se disent favorables à l’ouverture de la vaccination en pharmacie pour les patients atteints de maladies chroniques, versus 76 % des pharmaciens. Les professionnels de santé citent notamment comme vaccins possibles les rappels dTP ou encore les infections à pneumocoques. Pour les patients de plus de 65 ans, l’écart est sensiblement le même avec 22 % de médecins généralistes favorables à l’ouverture de la vaccination en officine pour cette population, versus 74 % des pharmaciens. Enfin, 33 % des médecins et 81 % des pharmaciens sont favorables à une vaccination en pharmacie pour les jeunes adultes, citant à la fois les rappels dTP et les vaccins contre les infections à méningocoque. 

 

* Enquête régionale menée dans le cadre de l’expérimentation de la vaccination en pharmacie contre la grippe saisonnière des usagers de plus de 65 ans, ayant déjà été vaccinés auparavant, en Rhône-Alpes/Auvergne et Nouvelle Aquitaine à l’initiative de Pfizer et réalisée par l’institut Ipsos. 50 entretiens individuels ont été réalisés en Rhône-Alpes/Auvergne et Nouvelle Aquitaine au mois de janvier 2018 auprès de 16 pharmaciens, 20 usagers ayant été vaccinés, 8 médecins généralistes et 6 infirmiers libéraux. Puis une enquête régionale a été menée auprès de 70 usagers, 100 médecins généralistes et 100 pharmaciens au sein des deux régions entre le 19 mars et le 7 avril 2018. Lors de la phase qualitative, 10 pharmaciens ayant participé à l’expérimentation et 6 n’ayant pas participé ont été interrogés.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avec un recul de quelques semaines, est-ce finalement facile de vacciner à l’officine ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK