Vaccination anti-Covid 19 : les pharmaciens aux commandes ! - 08/03/2021 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
08/03/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Vaccination anti-Covid 19 : les pharmaciens aux commandes !

DR

A vos commandes. Depuis ce 8 mars, les pharmaciens peuvent commander leurs doses de vaccins antiCovid-19 d’AstraZeneca (lire l'article « Vaccination Covid en pharmacie  : tout ce qu'il faut savoir pour démarrer» ici). Le feu vert de la vaccination contre le Covid-19 en officine coïncide avec un trou d’air sur l’approvisionnement de vaccins d’AstraZeneca. En effet, pour la semaine du 8 mars, de nouveaux retards de livraison contraignent le ministère de la Santé à suspendre les commandes des médecins. La commande ne sera ouverte que pour les besoins propres des 18 500 officines ayant vacciné contre la grippe (autorisés de facto à vacciner contre le Covid-19). Le gouvernement a annoncé qu’il ne sera pas possible de prendre des commandes pour les médecins compte tenu du nombre de doses livrées par AstraZeneca (environ 28 000 flacons disponibles à la commande), ce qui provoque l’ire de plusieurs syndicats de médecins.

Commander, en pratique

Après enregistrement sur le téléservice de l’Agence régionale de santé (ARS) dédié aux commandes de vaccins, les pharmaciens peuvent commander (en flux tiré) 1 ou 2 flacons de dix doses au maximum, entre ce lundi 8 mars et le mercredi 10 mars jusqu’à 23 h, pour une livraison la semaine suivante (jeudi 18 mars ou vendredi 19 mars). « Les flacons surnuméraires seront envoyés à hauteur d’un flacon supplémentaire par pharmacie située dans une zone à la plus forte circulation épidémique. En cas de sur-commande, les officines recevront a minima un flacon », souligne la Direction générale de la santé dans son DGS-Urgent du 7 mars. Elle poursuit : « Le portail de télédéclaration ne bloquera les commandes d’aucune officine. Toutefois, seules celles qui ont l’autorisation et la capacité de vacciner ont le droit de passer une commande de vaccin pour leur usage ». Les grossistes ne sont pas autorisés à livrer des flacons supplémentaires aux officines.

6 756 pharmacies vaccinant contre la grippe et situées dans les 18 départements (Drôme, Rhône, Eure-et-Loir, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme, Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var) à la plus forte circulation épidémique recevront, elles, un flacon plus tôt, le jeudi 11 mars ou le vendredi 12 mars. Il s'agit d’une livraison (en flux poussé) du stock résiduel de doses AstraZeneca.

Vacciner en centre de vaccination : possible de suite, et rémunéré

Dès ce lundi 8 mars, les pharmaciens ayant déclaré à leur ARS pratiquer la vaccination contre la grippe peuvent également administrer tous les vaccins (Pfizer et AstraZeneca) dans les centres de vaccination. Il suffit pour cela de s’enregistrer auprès du centre de vaccination ou de son responsable.

« La Caisse nationale d’Assurance maladie nous a indiqué que la rémunération en centre sera valorisée 70 € de l’heure (280 € pour une demi-journée de 4 heures), plus 5,40 € pour chaque inscription dans SI-VAC (« vaccins Covid »). Cette tarification va passer rapidement au Journal officiel », indique Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), qui demandait une rémunération équivalente au forfait DPC, soit 330 euros la demi-journée.

Ayant tablé sur un montant proche de 80 euros, Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), se déclare également déçu par cette tarification. « Je demande une rémunération spécifique majorée pour les pharmaciens qui se portent volontaires pour aller vacciner en centres de vaccination les week-ends », indique-t-il.



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 08/03/2021 à 20:33
    smartiz19
    alerter
    Sauf que, pour le moment, les pharmaciens ne peuvent pas encore s'enregistrer sur "vaccin covid"(=SI VAC)
    Donc pour le suivi des patients qu'on vaccine, il faudrait peut-être que ce soit débloqué.
    J'ai essayé depuis ma pharmacie, sur le poste avec CPS, avec l'appli de mon téléphone : e-CPS aussi. Mais rien ne se passe.
    Réponse : numéro d'identifiant national non reconnu
  • 08/03/2021 à 23:09
    marcel
    alerter
    Sauf que les médecins généralistes sont vents debout contre la vaccination à l'officine et ce après après avoir freiné des 4 fers compte tenu de la mauvaise presse entourant initialement ce vaccin. On marche sur la tête. Il faut espérer que des leçons seront tirées de cette crise. En attendant, je ne vaccinerai pas et j'enverrai les patients demandeurs vers leur médecin traitant, histoire de ménager la chèvre et le chou...Encore et toujours...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !