Vaccination anti-Covid-19 des 5-11 ans : 9 000 pharmacies s’apprêtent à vacciner - 01/02/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
01/02/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Vaccination anti-Covid-19 des 5-11 ans : 9 000 pharmacies s’apprêtent à vacciner

Getty Images

Si la vaccination contre le Covid-19 en population générale continue de progresser – le cap des 54 millions de Français ayant reçu au moins une dose sera atteint d’ici ce soir –, celle des enfants de 5 à 11 ans ne décolle pas. Au 29 janvier, seuls 4 % de cette classe d’âge (241 000 enfants) avaient reçu au moins une dose du vaccin pédiatrique Comirnaty (Pfizer/BioNTech), et 2 % un schéma vaccinal complet, a annoncé le ministère de la Santé ce 1er février lors de son point presse hebdomadaire. La campagne de vaccination pédiatrique est lancée depuis le 22 décembre.

Cependant, les commandes de vaccins pédiatriques s’envolent depuis l’ouverture du portail aux pharmaciens, infirmiers et sage-femmes la semaine du 24 janvier  : + 120 % de doses commandées par rapport à la semaine précédente, pour atteindre 85 000 doses, réparties sur 26 000 effecteurs de la vaccination en ville. Si les pharmacies ont commandé à eux seuls plus de la moitié des doses (45 000, contre 28 500 doses commandées par les médecins, 12 000 par les infirmiers, 360 par les sage-femmes), elles ne sont que 9 000 – sur 18 500 engagées dans la vaccination –  à avoir passé commande (contre 12 000 médecins et 4 000 infirmiers). Loin des 14 000 officines ayant passé commande dès l’ouverture de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en pharmacie en mars 2021, alors que seul le vaccin d’AstraZeneca était disponible et uniquement destiné aux personnes de 50 ans et plus.

Depuis le 27 janvier, les pharmaciens formés à la vaccination dans le cadre du droit commun peuvent prescrire et administrer le vaccin Comirnaty pédiatrique aux enfants de 5 à 11 ans, selon ces modalités.



Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 01/02/2022 à 23:46
    Confrère
    alerter
    Bonsoir, actuellement la vaccination semble être le moyen le plus sûr pour lutter efficacement contre la covid-19.
    Le pharmacien d'officine se voit convier une nouvelle mission: convaincre les parents de l'autoriser à vacciner leurs jeunes enfants. Il a déjà réussi à le faire avec les personnes âgées, les adultes et les adolescents.
    Alors soyons optimistes!

    Bon courage à tous.
  • 02/02/2022 à 05:40
    Phil34
    alerter
    Non ! Tout simplement…
  • 02/02/2022 à 09:11
    fflori
    alerter
    Le vaccin semble inefficace sur omicron, les enfants ont peu de symptômes lorsqu'ils sont infectés. La vaccination, les autotests les masques le pass vaccinal: aujourd'hui c'est plus du théâtre politique qu'un besoin sanitaire.
  • 02/02/2022 à 10:07
    galenus
    alerter
    "aujourd'hui c'est plus du théâtre politique qu'un besoin sanitaire" : TOUT EST DIT !

    Ça va en énerver plus d'un sur le forum...
  • 02/02/2022 à 10:54
    Cada
    alerter
    Ça devient vraiment n'importe quoi
    On rajoute "pediatrique" et ça fait plus mignon ?
    Mais il semble que la population soit prête à tout accepter bon gré mal gré
  • 02/02/2022 à 11:10
    Czentovich
    alerter
    Et les enfants morts du Covid en Janvier, on en parle?
  • 02/02/2022 à 11:24
    Enspiculé
    alerter
    On peut connaître leurs comirbidités ? Et si c’est le cas ils étaient certainement vaccinés en tant que personne fragile et a haut risque de faire une forme grave .
  • 02/02/2022 à 11:45
    Czentovich
    alerter
    2/3 de comorbidités et je vous rappelle que les moins de 5 ans ne sont pas concernés par la vaccination
  • 02/02/2022 à 12:14
    fflori
    alerter
    Je suis quasiment convaincu que les fervents défenseurs de la vaccination pour tous sont en réalité des fervents défenseurs macroniens. Être militant ne devrait pas influencer nos pratiques professionnelles.
  • 02/02/2022 à 12:16
    Czentovich
    alerter
    C'est quoi le putain de rapport entre la politique et la santé?????
  • 02/02/2022 à 12:21
    Enspiculé
    alerter
    Depuis le début de la pandémie il y a eu 28 décès de mineurs,13 de 0 à 9 ans et 15 de 10 à 18 ans .Trois sont" imputables formellement " au Covid.Les 25 autres ont un lien potentiel qui n'est pas avéré.
    Déclaration d'O.Véran ,ministre de la Santé alias ministre de la Vérité.

    N'allez pas dans un service de cancéro qui reste la deuxième cause de mortalité chez les mineurs après les accidents.
  • 02/02/2022 à 12:24
    Czentovich
    alerter
    Santé Publique France exclut de ces statistiques les décès d'enfants testés positifs mais hospitalisés, à l'origine, pour une autre raison. Autrement dit, un enfant admis pour une bronchiolite puis testé positif, s'il décède à l'hôpital, ne sera pas comptabilisé comme mort du Covid - et ce y compris si le Covid est venu aggraver un pronostic vital fragile, bronchiolite et Covid frappant tous deux les poumons.

    Les décès de très jeunes enfants sont associés à des comorbidités « dans la grande majorité des cas » - environ les deux tiers.

    Moi aussi je peux faire des copier/coller
  • 02/02/2022 à 12:25
    Czentovich
    alerter
    De plus vous citez O. Véran quand ça vous arrange. C'est beau d'avoir des arguments....
  • 02/02/2022 à 12:54
    fflori
    alerter
    Lorsque que l'on défend mordicus, une politique de santé folle, n'est-ce pas plus un soutien politique qu'un soutien de la santé publique ? La varicelle est maladie contagieuse mais peu dangereuse chez les enfants pour laquelle il existe un vaccin. Devrions-nous, ainsi, vacciner tous les nourrissons ? Depuis l'affaire du Levothyrox, je doute de chaque politique de santé qui impacte ma pratique professionnelle, ça m'a évité de passer pour un guignol derrière un comptoir un certain nombre de fois. Enfin, je pense que rester courtois, surtout entre confrères, est un minimum.
  • 02/02/2022 à 13:33
    Enspiculé
    alerter
    Ce n'est pas la peine de leur donner des idées,il ya aussi ceux contre les gastro....
  • 02/02/2022 à 13:45
    Czentovich
    alerter
    La varicelle tue 20 personnes par an pas forcément les nourrissons

    Il n'y a pas que des confrères malheureusement sur ce forum, et pour un certain nombre ce sont des opposants à la vaccination covid(adulte et enfants compris) avec des "arguments" qu'on a déjà entendu mille fois.

    Après je ne vois pas trop ce que l'affaire du Levothyrox vient faire ici mais ce n'est pas le sujet, il y a des arguments scientifique pour défendre la vaccination (enfant et adulte) indépendamment de toute conviction politique (d'ailleurs je vote Zemmour :-) )
  • 02/02/2022 à 14:34
    Enspiculé
    alerter
    Et il y a des partisans provaxx Covid avec des arguments ,encore faut-il qu'il s'agisse d'un vaccin,son seul point commun pour l'instant étant le mode d'adlministration,avec des arguments qu'on a entendu mille fois.
  • 02/02/2022 à 16:15
    zeb
    alerter
    @Enspiculé
    Je suis, comme la très grande majorité des pharmaciens et autres professions de santé, un partisan forcené de la vaccination, mais on peut affirmer que en l'état actuel
    - la vaccination des enfants
    - le port du masque
    Sont des contraintes qui nous sont imposées par les antivaxs pour les protéger contre leur gré
    Pour un vacciné (3 doses)
    - 30 % seulement de risque d'attraper la covid
    - mortalité presque insignifiante (moins que la grippe)
    Il est tant de faire sauter toutes les restrictions !
  • 02/02/2022 à 19:00
    fflori
    alerter
    Pour mémoire, il nous a été demandé de dire à nos clients que la nouvelle formule du Levothyrox ne changeait rien par rapport à l'ancienne. Politique soutenue par le labo et l'ansm. Deux mois après, nous avons vu des boites d'import, l'arrivée de nouvelles spécialités etc etc...nous sommes alors tous passés pour des guignols derrière un comptoir.
  • 02/02/2022 à 19:50
    Czentovich
    alerter
    C'est totalement faux! On ne nous a rien demandé de dire

    Il fallait (médecins et pharmaciens) prévenir les patients qu'il y avait des changements d'excipients et que le Levothyrox étant un traitement à MTE une prise de sang rapide était à prévoir afin d'évaluer un possible perturbation du dosage de la TSH.

    Vous vous inventez des histoires.
  • 03/02/2022 à 08:39
    Enspiculé
    alerter
    @zeb

    -30% d’attraper le Covid ???Ce sont les modélisations foireuses de Pasteur ?
    C’est d’ailleurs pour cela que tous les rhumes que je dépiste actuellement sont x2 à jour ou x3 vaxx à leur grand étonnement .
    Au célèbre « On peut débattre de tout sauf des chiffres «  , j’opposerai que « si les chiffres ne mentent pas il arrive que les menteurs chiffrent « 
  • 03/02/2022 à 09:26
    Enspiculé
    alerter
    @Czentovitch

    Sur la vaccination des enfants de moins de 5 ans qui n’est pas encore autorisée , on attend des explications sur les près de 4 500 enfants de moins de 5 ans qui l’ont pourtant été ?
  • 03/02/2022 à 09:34
    Czentovich
    alerter
    Source?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !