Vaccination anti-Covid-19 : de nouvelles attributions pour les pharmaciens - 07/04/2021 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
07/04/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Vaccination anti-Covid-19 : de nouvelles attributions pour les pharmaciens

DR

Un décret du 2 avril 2021 anticipe l’augmentation importante du nombre de vaccins livrés dans les prochaines semaines, notamment avec l’arrivée en officine, en renfort, du vaccin Janssen pour lequel le ministère de la Santé attend 206 000 doses la semaine du 29 avril et 358 000 doses pour celle du 5 mai. Ce décret octroie au pharmacien un droit de prescrire le vaccin Jansen et d’en faire l’injection en officine. A ce jour, Moderna (2 millions de doses en stock) n’est pas confirmé en officine, comme le vaccin Pfizer-BioNTech, ce qui n’empêche pas les deux syndicats pharmaceutiques de continuer à les réclamer.

« Pour l’instant, le pharmacien reçoit du grossiste des approvisionnements flacon par flacon mais cela pourrait changer avec les autres vaccins à venir », indique Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Le pharmacien pourra se substituer au grossiste (qui sera, pour sa part, autorisé à livrer l’ensemble des vaccins à la pharmacie d’officine) et assurer à sa place le déconditionnement/reconditionnement de l’ensemble des vaccins, dans le but ensuite d’approvisionner les centres de vaccination. Précisément, ce décret autorise l’officinal à prélever dans le conditionnement secondaire reçu le nombre de flacons de vaccins nécessaires et à les reconditionner dans un autre conditionnement secondaire. Il doit fournir également la notice en français, le soluté de dissolution, les seringues et aiguilles et un conditionnement secondaire permettant d’assurer le transport et la conservation. Les modalités de dispensation et la facturation restent à définir.

Par ailleurs, ce même décret autorise les pharmaciens inscrits à l’Ordre des pharmaciens, quel que soit le tableau (à l’exception des titulaires de la section A), les pharmaciens retraités et les étudiants en santé, pour les besoins de la campagne de vaccination anti-Covid 19, à exercer au sein d’une pharmacie à usage intérieur (PUI) et à participer à la campagne dans les limites de leurs compétences en matière de vaccination.



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 07/04/2021 à 15:58
    ericpoupou62
    alerter
    Vous y comprenez quelque chose dans ces prélèvements reconditionnement ?
  • 07/04/2021 à 22:43
    Masmur
    alerter
    Ah! Je craignais d'être la seule à ne pas tout comprendre.....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !