23/04/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Dans la perspective de la généralisation de la vaccination contre la grippe en officine à l’hiver 2019-2020, les instances professionnelles ont été conviées vendredi 20 avril au ministère de la Santé par Agnès Buzyn. A cette occasion, un bilan de l’expérimentation menée et réussie dans deux régions françaises (Nouvelle Aquitaine, Auvergne-Rhônes-Alpes) a été dressé. « Quelle que soit l’origine des chiffres présentés, ils montrent une augmentation du nombre de patients vaccinés dans les deux régions pilotes », indique Gilles Bonnefond, président de l’USPO. En attendant la généralisation en 2019, la profession (syndicats, Ordre…) a demandé lors de cette  réunion d’étendre l’expérimentation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 23/04/2018 à 19:47
    cabernet
    alerter
    c'est justement sur les patients jeunes et pressés qu'il faudrait augmenter le taux de vaccination ... il faudrait être plus convaincants la prochaine fois !
  • 24/04/2018 à 07:28
    rab74
    alerter
    oui, et ce sont ceux là qui lèseraient le moins médecin et infirmier, attendu que le plus souvent ils ne les fréquentent pas. en outre, étant actifs, leur absence pour grippe pénalise plus et l'entreprise, et la secu...l'année prochaine?
  • 24/04/2018 à 09:45
    cf
    alerter
    une augmentation du nombre de patients vaccinés dans les deux régions pilotes ne pourrait être réelle que si nous avions pu vacciner les non vaccinés de l'année précédente avec prise en charge et les volontaires sans prise en charge , ce qui est illégal.. Des chiffres faux, à mon avis ,qui arrangent la profession..Au fait, quand le titulaire ou l'assistant vaccine, qui garde le comptoir et fait le travail ?
  • 24/04/2018 à 11:34
    AM
    alerter
    Un commentaire faux et dénué de bon sens :
    - il était possible de vacciner les "non vaccinés de l'année précédente", juste pas les primo-vaccinations. Votre conception évoque une forte méconnaissance de la consistance de la vaccination des populations cibles en partant du principe que ceux qui se sont fait vacciner une première fois renouvellent systématiquement et assidûment leur couverture.

    - Au fait, quand le titulaire ou l'assistant doit prendre les mesures pour des bas de contention, qui garde le comptoir et fait le travail ?
  • 24/04/2018 à 11:47
    Ah Bon
    alerter
    Reste un autre marché inexploré et plein d'avenir : les toilettes chez le patient agè à domicile.
    En plus en coupant la couche en 2 par l'épaisseur tu doubles la mise.
  • 25/04/2018 à 10:22
    cf
    alerter
    AM..Je parlai bien des primo vaccinations, sans le sesam du médecin, impossible à faire.. .Votre commentaire prétentieux , haineux, anticonfraternel est le reflet d'un mal syndical :titulaires de grosses officines avec plusieurs assistants, il est facile pour "nos" représentants syndicaux de signer des "réformes" qui favoriseront la concurrence sur les services pour détruire un peu plus de petites officines, puisque la concurrence commerciale et les soldes médicamenteuses ne suffissent pas à réduire le réseau..Bon appétit..

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK