Vaccin anti-Covid AstraZeneca : le calendrier des livraisons - 08/02/2021 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
08/02/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Vaccin anti-Covid AstraZeneca : le calendrier des livraisons

Covid, vaccin, astrazeneca, vaccination, FSPF, USPO, HAS, ANSM AstraZeneca

Le Journal officiel du 8 février donne la possibilité d’utiliser le vaccin AstraZeneca dans la vaccination anti-Covid. Mais pour que les pharmaciens soient autorisés à vacciner, le ministère de la santé a indiqué qu’un décret sera publié le 9 ou le 10 février.

Selon Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), les pharmaciens entreront en lice à compter des premiers jours de mars même si, d’ici là, les officines vont recevoir plusieurs livraisons de vaccins. Entre-temps, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rendra une décision confortant l’avis de la Haute Autorité de santé (HAS) sur la possibilité pour le pharmacien de prescrire et d’administrer le vaccin AstraZeneca.   

Après une première livraison le 10 février dans les hôpitaux de 230 000 doses pour vacciner le personnel soignant hospitalier et de ville de moins de 50 ans, une livraison aux grossistes de 700 000 doses est prévue le 17 février qui, après déconditionnement unitaire, seront distribuées aux officines entre le 19 et le 21 février. « Cette première vague en officine ne servira qu’à approvisionner les médecins qui devront pratiquer des séries de vaccins par 10 patients entre 50 et 65 ans, priorisés en fonction de la présence de facteurs de co-morbidité », indique Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Pour l’instant, les pharmaciens sont tenus de délivrer un flacon de 10 doses par semaine et par médecin.

La seconde livraison chez les grossistes est programmée le 28 février. « La FSPF a demandé qu’un quota de vaccins soit réservé pour la vaccination par les pharmaciens d’officine et qu’ils puissent également vacciner avec les doses qui n’auront pas été prises par les médecins », précise Philippe Besset. En effet, ces doses ne seront pas de trop pour vacciner la tranche d’âge de 50 à moins de 65 ans. « Il y a 15 à 16 millions de patients concernés pour seulement 11 millions de doses programmées jusqu’au mois de mai », indique Gilles Bonnefond. Néanmoins, aux dires de Philippe Besset, il n’y aura pas de problème de doses pour le rappel prévu entre 9 et 12 semaines après la première injection.

Pas de formation complémentaire mais des chaises…

Les syndicats ont confirmé que la formation des pharmaciens pour cette vaccination est considérée comme acquise dès lors qu'ils ont déjà vacciné contre la grippe. « Le matériel d’injection sera fourni avec la dose, le pharmacien doit juste prévoir des chaises supplémentaires pour la surveillance de 15 minutes des patients après la vaccination », souligne le président de la FSPF.

Concernant la rémunération des pharmaciens, la seconde réunion avec Thomas Fatome, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), est reportée au 9 février après-midi.



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 08/02/2021 à 17:57
    Dios Mine
    alerter
    Véran a fait son VRP pour ce vaccin Astra zeneca efficace à 22 % contre le variant sud-africain....qui a décimé ce week end soignants et malades dans un ehpad à Metz ....la profession devrait s'opposer à la vaccination avec Astra zeneca et réclamer celui de moderna ou de pfizer !
  • 09/02/2021 à 10:54
    Hellébore
    alerter
    Je suis bien d'accord. Au vu du dossier d'Astra Zeneca et de sa faible efficacité, je me demande encore comment et pourquoi l'Europe a donné son aval pour ce vaccin.
  • 09/02/2021 à 11:03
    jacou13
    alerter
    Bien d'accord pourquoi accepter ce vaccin ?
  • 09/02/2021 à 11:29
    BREZHONEG
    alerter
    Calendrier des livraisons? Avec les ordres et contre-ordres comme methode de pilotage de nos responsables...pardon, de nos donneurs d'ordres...la date de peremption du dit calendrier pourrait vite etre tres proche .
  • 09/02/2021 à 13:14
    exactement
    alerter
    Si ça peut réduire les formes graves, c'est déjà mieux que rien. Mais de toute façon, comme d'habitude les médias annoncent et montrent des vaccinations en grande pompe, mais ici sur le terrain il n'y a pas de doses disponibles.
  • 09/02/2021 à 17:40
    Industrie
    alerter
    Nous devons boycotter ce vaccin ! Et montrer notre désaccord.....il est préférable pour la population d'attendre 2 ou 3 mois et se faire vacciner avec moderma ou pfizer ... Nous devons pas être complices du scandale astra zeneca .....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !