23/03/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
patients, médicaments, prix, achats, conseil DR

Que répondre à l’UFC-Que Choisir qui propose, suite à une enquête menée sur la délivrance de paracétamol en conseil, d’ouvrir le monopole pharmaceutique aux grandes surfaces ?

L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) a choisi de rappeler dans un communiqué diffusé ce vendredi 23 mars « le sérieux et le professionnalisme de la grande majorité des pharmaciens d’officine », que démontre par ailleurs l’étude de l’UFC-Que Choisir . Selon elle, en effet, 93 % des pharmaciens ont en effet informé les patients sur les posologies maximales du paracétamol.

A rebours de cette enquête, plusieurs facteurs concourent à améliorer le conseil et plus largement le parcours de soins des patients, selon l’USPO. Le syndicat préconise la validation d’arbres décisionnels par les sociétés savantes afin d’homogénéiser le conseil pharmaceutique en fonction des différentes pathologies. « Ces outils doivent être intégrés dans nos logiciels », estime le syndicat. Il se félicite par ailleurs de « la disparition des marques ombrelles multistatuts et de la stratégie marketing associée qui englobait sous le même nom un médicament, un dispositif médical ou un complément alimentaire ».

L’USPO rappelle au passage la nécessité d’inscrire les médicaments conseillés à l’officine dans le dossier pharmaceutique et, pour ce qui concerne le prix de ces médicaments, de permettre aux groupements et structures d’achat de mieux négocier les prix. 






Les dernières réactions

  • 25/03/2018 à 05:50
    Fred18
    alerter
    93% des "pharmaciens", plus précisement 93% des pharmacies dans l'enquete.

    Sur 22 000 officines, les 7% restants statistiques représente 1540 officines potentielles qui délivrent a des inconnu(e)s du paracétamol sans informations sur les posologies maximales.

    La véritable question est:

    Combien d'officine délivre le paracétamol en interrogeant les patients et clients sur leurs traitements éventuels, pathologies qui pourraient avoir des interactions et contre-indication avec le paracétamol ? et ce depuis combien d'années ?
  • 25/03/2018 à 05:58
    Fred18
    alerter
    Nous devrions remercier UFC de son alerte sur autant d'accidents qui peuvent être évité.

    Manque de professionnalisme ? manque de personnels impliqués et responsables ? et pourquoi ces manques ? Ce qui semble évident aux professionnels de santé ne doit il pas les alerter sur les bonnes pratiques de délivrance ?

    La solution du type d'avertissement d'ouvrir le monopole pharmaceutique aux grandes surfaces est encore plus bidon.

    Est ce que UFC fait le choix de porter atteinte a ses propres consommateurs en les exposant a des risques pathologies certains qu'ils démontrent eux mêmes ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK