11/09/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Le 23 juillet dernier, l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) a assigné Le Galec, la centrale d’achats de Michel-Edouard Leclerc (MEL) , pour fausses allégations et publicités mensongères répétées laissant entendre qu’il y a forcément un docteur en pharmacie dans chacun de ses 252 centres de parapharmacie.  Pour justifier la présence de diplômés, « MEL s’appuie sur un sondage selon lequel 44 % des consommateurs viennent en parapharmacie pour avoir le conseil du pharmacien », a souligné Laurent Filoche, président de l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), lors d’un point presse ce mardi 11 septembre. Or ses docteurs en pharmacie ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 11/09/2018 à 16:41
    Domino
    alerter
    Et il faudrait aussi regarder la validité du diplôme des « pharmaciens » embauchés dans les parapharmacies Leclerc...

    La plupart d’entre-eux ont des diplômes valables pour exercer dans d’autres pays, mais pas en France. Ils n’auraient donc pas le droit de travailler dans des pharmacies françaises, même s’ils en étaient capables (ce qui reste à prouver).
  • 11/09/2018 à 17:01
    pharmaciencensuré
    alerter
    Domino, vous semblez ignorer qu'en Europe il y a la reconnaissance des diplômes entre pays membres et que les pharmaciens "Leclerc" sont embauchés uniquement pour disposer des marques de Parapharmacie dans le cadre des contrats de sélectivité.
  • 11/09/2018 à 17:40
    Domino
    alerter
    Cher « pharmacien censuré », je ne parlais pas du tout de pays européens, renseignez-vous...
  • 12/09/2018 à 07:34
    MAURICE
    alerter
    Il faut également insister sur la déqualification d'un pharmacien Leclerc, qui n'est plus en contact de la délivrance, et perd son savoir pharmaceutique.
    D'autre part la responsabilité professionnelle d'un pharmacien Leclerc est de quel ordre?
  • 12/09/2018 à 08:34
    brucine
    alerter
    Le "pharmacien Leclerc", quels que soient sa nationalité et celle de son diplôme, n'est pas pharmacien au regard du code de la santé publique et n'encourt donc aucune responsabilité professionnelle autre que celle d'usurpation d'exercice si son patron venait à vendre des médicaments.

    Qui plus est, il existe une foule de pharmaciens compétents dont le savoir s'exerce ailleurs qu'en officine, restant à savoir en outre si, en officine, c'est la délivrance qui entretient ce savoir ou bien la formation initiale régulièrement entretenue.

    Rappelons aussi qu'il existe nombre de pharmaciens issus notamment de la filière industrie qui deviennent titulaires à la faveur d'un stage de 6 mois bidon et sans avoir jamais auparavant mis les pieds dans une officine.
  • 12/09/2018 à 09:12
    jpf
    alerter
    C'est d'un diplôme, quelque soit son origine, dont ont besoin les parapharmacies pour obtenir des contrats de sélectivité.
    Nous sommes dans le cadre du Code du Commerce ou le pharmacien n'a aucune prérogative de professionnel de santé.
  • 12/09/2018 à 11:41
    BREZHONEG
    alerter
    Si on compte 1 diplomé pour 35h coutant avec les charges 5 000 e/mois, et qu'il en faut 2 pour couvrir l'amplitude horaire et les samedis tres fréquentés,,avec 120 000 e/an au compte salaires ,la majorité des para. Leclerc seraient deficitaires si elles avaient la presence permanente.Mais comme les parapharma. ne sont pas soumises aux memes regles que nous , il n' y aura pas condamnation pour ça.C'est plutot la publicité mensongere qui permettra d'obtenir la condamanation. Publicité qui fait aussi croire aux clients que les complements alimentaires sont actifs comme des medicaments, et argumentation qui fait croire aux juges que ce n'en sont pas.
  • 12/09/2018 à 13:32
    dede17
    alerter
    Les pharmaciens qui exercent en GMS n’ont plus d’affection à une section ordinale, donc ils n’ont plus le droit de faire valoir leur diplôme de Docteur en Pharmacie. Ce Diplôme étant indispensable pour délivrer des médicaments. Il n’y a rien d’autre à dire. Même s’ils sont sûrement très intelligents, ils ne peuvent plus faire valoir leur diplôme. C’est la même chose pour tous les métiers que nécessitent un attachement à un ordre pour pouvoir exercer ( médecins, avocats, comptables.....)
  • 13/09/2018 à 15:06
    pharmago
    alerter
    La présence d'un pharmacien en GMS , pour vendre de la para , est un piège !(et une insulte pour le pharmacien )

    Quand leclerc sera net sur "ses pharmaciens" , il demandera alors , à vendre des médicaments ......
    C'est une demande qui a été faite dans le temps par les labos , et on a été assez stupide de la soutenir

    Chez vous , il n'y a que des pharmaciens qui vendent de la crème anti-rides ?
  • 13/09/2018 à 15:51
    IG
    alerter
    Si Mr L fait à nouveau de la publicité , je pense que c'est toujours dans l'espoir d'avoir un jour l'OTC. Mais à ce moment là sera-t-il soumis également à la présence d'un pharmacien pendant toutes ses heures d'ouverture ( plus de 2 par para car il faut également tenir compte des congés et des maladies...), une cotisation à l'ordre pour chaque pharmacien et également une participation aux gardes ( car pour ma part je ne fais pas que des ordo pendant mes gardes mais aussi des produits OTC pour les personnes qui n'ont pas une boite de paracétamol à la maison et qui vous réveillent à 3h du matin, du lait pour bébé qu'ils achètent d'habitude en GMS...). J'espère que Mr L est bien au courant de toutes ces contraintes.
  • 13/09/2018 à 18:08
    pharmago
    alerter
    IG , tu rêves !
  • 14/09/2018 à 18:01
    BREZHONEG
    alerter
    Oui ,c'est un reve, car il n'y a pas de reglementation, pas de visite du Phien Inspectr,pour ouvrir une parapharma.Les vendeuses ne sont pas obligées d'etre des prep., et tout est dans ce style....
  • 16/09/2018 à 22:42
    maya789
    alerter
    Les para ont proliféré car il y avait des pharmaciens européen ou autres qui ne pouvaient exercer leur métier en France, ni valider leur diplôme (procédure trop longue et compliquée), revers de la médaille ces même pharmacien ont contribué à l'ouverture de centaines de parapharmacie et on a une pharmacie qui ferme par jour en France.....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !