19/09/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Décidément, la signature de l’avenant conventionnel n°18 à la convention pharmaceutique entre les syndicats d’officinaux et l’Assurance maladie, qui entérine la réalisation de tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) de l’angine en officine, moyennant une rémunération de cet acte pharmaceutique, fait réagir les médecins. Après le Syndicat des médecins libéraux (SML) hier, c’est au tour de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), aujourd’hui, jeudi 19 septembre, de monter au créneau. Si, sur le fond, ce syndicat n’a aucune opposition de principe à la délégation des tâches placée sous protocole, même si celle-ci vient « dépouiller » le médecin des actes les plus faciles, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 19/09/2019 à 19:50
    fed80
    alerter
    ils n'ont pas tort...
    Mr Revel & C° pratique la vieille technique du diviser pour régner en opposant et en mettant en concurrence les professions de santé....
    Ils nous "montent" ainsi les uns contre les autres afin de pouvoir imposer leur stratégie : le nivellement vers le bas de la rémunération de toutes les professions médicales et paramédicales.

    Ils font d'ailleurs de même avec les pharmaciens en opposant les 2 syndicats, avec un facilitateur en puissance à l' USPO qui "tombe dans le panneau plus souvent qu'à son tour" et n'a pas encore compris que l'ennemi de la profession, ce ne sont pas les "pharmaciens de l'autre syndicat"... mais bien les pouvoirs publics.... :-((
    accepter une remunération aussi minable pour les différents actes que l'on nous demande de faire, ce n'est pas la reconnaissance du pharmacien professionnel de santé, bien au contraire !
  • 19/09/2019 à 20:12
    Hydrangea27
    alerter
    Les médecins n’acceptent pas que les pharmaciens puissent leur piquer leur travail,
    mais ils ne sont pas capables de donner un rdv urgent à moins de 3 à 4 semaines !
    Ce qui veut dire que si vous avez une angine bactérienne ou une cystite, vous risquez d’attendre longtemps ou trouver un médecin à Paris sur Doctolib!
  • 19/09/2019 à 21:15
    fed80
    alerter
    C'est bien ce que j'écrivais ... la sécu oppose et divise...
    et.. ça fonctionne....
    posez-vous la question de l'origine du "mal" ?
    Numerus clausus + 35h Aubry + féminisation (ce qui est très bien intellectuellement parlant) = déserts médicaux en pratique...
    Ce ne sont pas les médecins les responsables, ce sont bien les politiques..
    ".Les médecins n’acceptent pas que les pharmaciens puissent leur piquer leur travail,"
    mais en lisant ceci vous laissez à penser que vous serez très heureux quand la GMS et/ou Amazon vous "piqueront "notre travail...??...
  • 19/09/2019 à 21:21
    fed80
    alerter
    deplus "leur travail" est actuellement rémunéré 25 euros/consultation quant un de nos de nos syndicats acceptent de faire la même chose pour 6 à10 euros....maxi....
    AFFLIGEANT
    la sécu applaudie des 2 mains et se réjouit tous les jours d'avoir "casser" les obligations d'avoir plusieurs syndicats signataires pour valider un choix, ... d'autant que notre "Gilles" est "Le" super Client qu'il faut choyer et garder à tous prix...
    précision je ne suis pourtant pas syndiqué FSPF...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK