09/09/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Le mardi 10 septembre, les syndicats pharmaceutiques et Nicolas Revel, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie, se retrouveront pour une ultime séance de négociation sur les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) angines. Les partenaires conventionnels devraient à cette occasion présenter de nouvelles propositions de rémunération à l’acte, celle de l’Assurance maladie (4 euros + 0,82 € TTC pour couvrir le prix du TROD à la charge du pharmacien) ayant été jugée insuffisante par les syndicats. Lors de la dernière séance de négociation, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) a proposé 12 € (TROD compris), mais devant l’écart entre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 09/09/2019 à 20:11
    Jean64
    alerter
    Encore une fois, pourquoi la Sécu n'achète pas les tests qu'elle distribuerait gratuitement aux officines, comme elle fait actuellement pour les généralistes? Ne sommes-nous vraiment que des professionnels qu'il n'est pas utile de considérer?
  • 09/09/2019 à 20:20
    pharmaco2b
    alerter
    on ne prete qu aux riches!!ainsi soit t il!!
  • 09/09/2019 à 21:59
    tnttnt
    alerter
    @Jean64 : arrête moi si je me trompe mais je pense que le médecin n'est pas rémunéré en plus de sa consultation habituelle pour réaliser le TROD ?
    Dans notre cas, certes nous acheterons le TROD mais nous serons rémunérés pour la réalisation du test. Ce n'est pas infamant quand même.
  • 09/09/2019 à 22:34
    pharmaco2b
    alerter
    TROLISSIMO!!!!!!!!!
  • 10/09/2019 à 08:28
    docpedro
    alerter
    si je comprends bien
    trod positif. on nous file une aumône, genre on rembourse le test.
    et le syndicat considère qu'on est bien payé avec les antibio.

    trod négatif. on est remboursé pour le test et une aumône pour le temps passé.

    super, elle est pas belle la vie
    Pour ceux qui savent compter, 2 euros de marge sur une amoxicilline.
  • 10/09/2019 à 09:05
    tnttnt
    alerter
    @phamarco2b : merci pour une nouvelle intervention très constructive... Et on se demande pourquoi une pharmacie ferme tous les 2 jours...
  • 10/09/2019 à 09:06
    tnttnt
    alerter
    @docpedro : oui c'est comme cela que j'ai compris la future rémunération mais les montants ne sont pas encore définis donc à voir
  • 10/09/2019 à 09:44
    cf
    alerter
    Le seul pharmacien présent dans l'officine (ou un sur 2 COMME DANS PLUS 50 % DES OFFICINES ) est en train de vacciner et 2 personnes attendent déjà pour des trods...Qui délivre les ordonnances ? et sous la surveillance de qui ?
    Il semble que le Conseil de l'Ordre devienne vraiment laxiste dans la pratique officinale et que les syndicats soient très loin des réalités du travail officinal de plus en plus compliqué (avec les règlements administratifs , les manques labos, les restrictions de délivrances, les interrogations logicielles de la cpam, des mutuelles, des bases de données de délivrances Etc...
    Accepter du travail supplémentaire est suicidaire.... Quand au conseil de l'Ordre , il ne fait clairement plus son devoir d'analyse de la situation ubuesque dans laquelle nous sommes, à savoir accepter des missions réservées aux seuls pharmaciens dans une officine déjà débordée par son coeur de métier..
  • 10/09/2019 à 10:22
    BREZHONEG
    alerter
    c'est le but poursuivi pour fermer les 10 400 officines: provoquer une situation castrophique du style "ser.vice des urgences", sauf que chez eux ,c'est involontaire, et chez nous , methodiquement organisé, avec des tarifs bien calculés pour etre sans rentabilité.
  • 10/09/2019 à 10:44
    tnttnt
    alerter
    @Cf : 100% d'accord. Et qui a le temps de faire des entretiens thérapeutiques + le suivi annuel les années suivantes ? Et qui va mettre en place la certification qualité qui nous pend tous au nez ?
    Après, personne n'est obligé de faire ces entretiens ni de faire des TROD. Je suis très très loin de faire toutes les nouvelles missions qu'on nous a confiées.
    Juste un petit bémol sur l'Ordre. J'en avais discuté avec un syndicat il y a quelques mois. Ils acceptent tout ce qu'on leur donne car ils ont juste peur que les pharmaciens se fassent dépouiller petit à petit si toutes les missions sont confiées à d'autres professionnels de santé. Ca part d'un bon sentiment je pense mais on arrive à cette situation intenable que tu décris...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avec le Covid-19, allez-vous accorder une prime à vos collaborateurs ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK