25/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacien, patiente, angine Assurance maladie

Vendredi 22 mars, au ministère de la Santé, Nicolas Revel, directeur de la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam), est intervenu dans le cadre du second forum annuel de l’association « Bon usage du médicament », dressant notamment un bilan en demi-teinte des actions conventionnelles sur la baisse de consommation des antibiotiques dans notre pays et précisant que les résultats de la ROSP (rémunération sur objectifs de santé publique) des médecins sur la réduction de leurs prescriptions d’antibiotiques ne sont pas à la hauteur de ses attentes. 
En particulier, il s’est déclaré « frappé par le faible développement du recours aux tests rapides d’orientation diagnostique de l’angine (TROD) », regrettant leur trop faible utilisation (40 % des médecins seulement en ont commandé en 2017).

Deux jours plus tard, Matignon annonce ce lundi 25 mars que ces tests pourront être utilisés dans toutes les pharmacies et seront remboursés par la Sécurité sociale à partir de l’année 2020. Et ce afin d’éviter des prescriptions d’antibiotiques inutiles. Dans le cadre de la « ROSP reconstruite » en 2017 des médecins, Nicolas Revel a rappelé que 170 000 traitements antibiotiques ont pu être évités, mais que cette baisse de 3,4 points reste insuffisante.

Déjà satisfaits par les amendements « pharmacie » du projet de loi de santé votés en première lecture par les députés, en fin de semaine dernière, les syndicats pharmaceutiques accueillent à nouveau positivement l’annonce de Matignon qui va renforcer les nouvelles missions de dépistage pour les pharmaciens d’officine. 
« L’expérimentation sur les TROD " angine " menée auprès de 600 pharmacies par l’URPS Ile-de-France montre que dans 95 % des cas où le test s’est avéré positif, le pharmacien a redirigé le patient vers son médecin traitant puis celui-ci est revenu à la pharmacie avec sa prescription d’antibiotiques », rapporte Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). 
De son côté, Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutique de France (FSPF), constate que « cela s’inscrit dans la lignée ce qui a été décidé par le gouvernement et les députés dans l’intérêt des patients et y voit un moyen efficace de lutter contre l’antibiorésistance. »

Dans cette perspective de généralisation de l’utilisation des TROD l’an prochain, une phase de « concertation  avec les professionnels de santé » sera organisée sur l’année 2019.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 25/03/2019 à 16:19

    alerter
    En somme, c'est le pharmacien qui va dire au médecin ce qu 'il doit faire. ...le monde à l envers !
  • 26/03/2019 à 10:04
    cf
    alerter
    Le médecins n'utilisent pas les trod donnés gratuitement par la sécu pour contrôler leurs malades, donc on refile le boulot aux pharmaciens qui feront le travail ...Ce test sera, pourquoi pas ,bientôt obligatoire avant de délivrer une ordonnance d'antibio pour contrôler le travail du médecin....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?




Revue



Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK