Transmission du patrimoine : ce que les principaux candidats à la Présidentielle 2022 vous réservent - 06/04/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
06/04/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Transmission du patrimoine : ce que les principaux candidats à la Présidentielle 2022 vous réservent

Patrimoine et frais de succession… Ces sujets sont autant un enjeu de société qu’un marqueur politique. Le point sur les programmes des principaux candidats à l’élection présidentielle.
Getty Images/iStockphoto

En matière d’héritage et de transmission du patrimoine, les candidats proposent différentes mesures visant dans tous les cas à favoriser la transmission de biens dans les catégories socioprofessionnelles les moins favorisées et, dans certains cas, à imposer plus fortement les héritages les plus élevés.

Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Fabien Roussel jouent la carte de l’exonération des droits de succession, mais le montant pris en compte varie selon les candidats : 300 000 € pour la candidate du Parti socialiste, 200 000 € pour la totalité des sommes reçues « tout au long de la vie » pour l’écologiste et 118 000 € pour le secrétaire national du Parti communiste français.

D’autres prônent d’augmenter l’abattement sur la valeur des biens afin de réduire les droits de succession.

Emmanuel Macron ambitionne ainsi de porter l’abattement des droits de succession à 150 000 € pour les héritages en ligne directe (contre 100 000 € actuellement).

Valérie Pécresse opte pour 200 000 € pour chaque enfant héritant de ses parents, à l’instar d’Eric Zemmour. Mais elle ajoute un abattement supplémentaire pour les transmissions en ligne indirecte (d’un oncle à un neveu par exemple) à hauteur de 100 000 €.

Pour sa part, Marine Le Pen propose que les biens immobiliers de moins de 300 000 € ne soient pas pris en compte dans l’assiette de calcul des droits de succession. De plus, elle envisage de favoriser les donations entre parents et enfants, mais aussi entre grands-parents et petits-enfants, via un abattement de 100 000 € tous les 10 ans. Eric Zemmour désire permettre la transmission « tout au long de la vie » dans la limite de 200 000 € non imposables tous les 15 ans.

Jean-Luc Mélenchon est, quant à lui, favorable à l’augmentation des droits de succession pour les plus hauts patrimoines en prenant en compte tous les héritages et dons reçus au cours de la vie. De plus, il veut créer un héritage maximum de 12 millions d’euros. Au-delà de cette somme, il « prend tout ». Yannick Jadot promet une rénovation de l’impôt sur l’héritage qui se traduirait par une hausse « pour les 13 % qui reçoivent les héritages les plus importants ».

Anne Hidalgo souhaite également augmenter cet impôt pour les patrimoines supérieurs à 2 millions d’euros.

A noter que Valérie Pécresse compte aussi pérenniser les entreprises familiales en sanctuarisant le pacte « Dutreil » qui permet une exonération des droits de mutation à concurrence des trois quarts de la valeur des titres ou de l’entreprise.

A contrario, Yannick Jadot veut supprimer les niches fiscales « en particulier concernant les biens professionnels ».



Magali Clausener

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !